02/04/02 : les télégrammes du jour

Mobilité

Kensington propose une souris à câble enrouleur, franc succès pour la télédéclaration des revenus, un serveur sous Unix pour solutions Microsoft.

? Kensington propose une souris optique USB pour ordinateurs portables dotée d’un enrouleur de câble.

Kensington est décidément un acteur très dynamique dans l’innovation “utile” des périphériques. Après la lampe USB pour portables (voir télégramme du 25 avril 2001), la souris optique PS2/USB (voir test SVM du 15 mai 2001), le pavé numérique hub USB (voir télégramme du 18 mars 2002), voici la souris optique USB dotée d’un enrouleur de câble. Comme pour un aspirateur, une pression sur un bouton déclenche “l’avalement” du cordon. La PocketMouse Pro se destine bien entendu aux ordinateurs portables. Cette fonction a l’avantage de faciliter le transport de la souris tout en permettant d’adapter la longueur du cordon en fonction de l’environnement de travail. A environ 46,60 euros, ça donne presque envie d’en offrir une à son desktop.

? Le ministère de l’Economie dresse un bilan positif de la déclaration 2002 des revenus sur Internet.

Suite à un engorgement du système informatique, les citoyens désireux d’effectuer leur déclaration de revenus en ligne avaient obtenu un délai de 48 heures. Vrai que le système a été très sollicité puisque le ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie indique avoir enregistré 115 149 déclarations en ligne et délivré près de 150 000 certificats électroniques. Ces derniers resteront d’ailleurs valables pendant trois ans. Cela dit, il faudra tout de même sérieusement renforcer le système pour qu’à l’avenir, plusieurs millions de personnes puissent se transformer en télédéclarants.

? Un site de promotion des solutions serveur de Microsoft tourne sous Unix !

Le site Wehavethewayout.com (littéralement “Nous avons la solution de sortie”) a pour but de convaincre de la supériorité des solutions Microsoft en matière de serveurs. Oui mais voilà, le site lui-même est hébergé sur une machine fonctionnant sous FreeBSD, une des versions libres d’Unix (comme l’est Linux). Et ce qui pourrait passer pour un poisson d’avril a semble-t-il été confirmé par un porte-parole d’Unisys, société à laquelle le site appartient. Pour se justifier, il indique que les solutions Microsoft proposées sont destinées aux gros serveurs basés sur plusieurs processeurs. Les pro-Unix apprécieront.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur