06/02/02 : les télégrammes du jour

Cloud

L’accès Internet par le Réseau de Transport d’Electricité se précise, France Télécom rate de peu son objectif de 500 000 lignes ADSL en 2001.

? L’Internet haut débit sur les lignes à haute tension se précise.En juillet dernier, le gouvernement affichait son objectif de parvenir à “l’accès de tous aux réseaux à haut débit d’ici 2005” et dévoilait une série de mesures dans ce sens (voir édition du 9 juillet 2001). Parmi celles-ci figure l’utilisation du Réseau de Transport d’Electricité (géré par RTE, ex-division d’EDF) et de ses 75 000 km de lignes à haute tension. C’est dans ce cadre que Christian Pierret, secrétaire d’Etat à l’Industrie, vient de rendre au Premier ministre une “Notice d’information pour l’expérimentation du déploiement de fibres optiques sur les réseaux publics d’électricité” (disponible en ligne). Face à la centaine de collectivités locales qui auraient souligné leur intérêt pour le projet, le gouvernement en précise les modalités d’application concrètes dans un projet de circulaire. Ce dernier est soumis à consultation publique jusqu’au 6 mars prochain.? France Télécom n’a pas tout à fait atteint son objectif de 500 000 lignes ADSL en 2001.Fin janvier 2002, France Télécom enregistrait “à peu près” 480 000 lignes ADSL en service (soit la totalité des forfaits Pack ADSL et Netissimo). L’opérateur historique n’a donc pas tout à fait atteint son objectif de 500 000 accès ADSL annoncé pour la fin de l’année 2001 (voir édition du 1er octobre 2001). Ni l’accélération des derniers mois vers le haut débit, ni la campagne publicitaire du groupe n’ont été suffisantes. Il faut dire que l’absence de véritable concurrence dans les offres et le prix de l’abonnement n’incitent pas à se raccorder.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur