100 Gigabits Ethernet : union de trois équipementiers et deux réseaux optiques R&D

Cloud

Des équipementiers et réseaux de recherche très haut débit poussent l’Ethernet à 100 Gbit/s pour répondre à des besoins de bande passante.

Cinq acteurs orientés réseaux optiques – Infinera, Juniper Networks, Level 3 Communications, Internet2 et ESnet – vont mener une collaboration afin de développer les capacités de transmission de l’Ethernet à 100 Gigabits par seconde (Gbit/s).

Aujourd’hui, l’Ethernet ne peut supporter qu’un débit de 10 (Gbit/s). Une limite technologique qu’il faut franchir en raison des forts besoins en bande passante dans la recherche scientifique : physique des hautes énergies, la télé-médecine ou l’étude du climat.

Cette association inter-entreprises et inter-réseaux très haut débit devrait s’appuyer “sur des technologies très récentes” en vue de mettre en place un banc d’essai de l’Ethernet à 100 Gbit/s en s’appuyant sur deux canaux optiques : Internet2 (un consortium exploitant un réseau Internet très haut débit supervisé par des universités américaines) et d’ESnet (un autre réseau très haut débit rattaché au monde de recherche énergétique).

Une nouvelle norme Ethernet 100 Gbits/s d’ici 2010

Dans une perspective de déploiement rapide, les cinq acteur du “collectif 100 Gigabits Ethernet” s’appuieront sur le routeur central T 1600 de Juniper Networks, présenté comme le seul équipement compatible Ethernet 100 Gbit/s. De son côté, Infinera se chargera d’appliquer les interfaces ad hoc aux réseaux optiques de R&D exploités par Internet2 et ESnet.

D’ici 2010, l’Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE), organisation internationale qui a pour but de promouvoir la connaissance dans le domaine de l’ingénierie électrique et électronique, devrait établir une nouvelle norme Ethernet 100 Gbits/s.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur