10.0.1 accélère Mac OS X

Cloud

Après quelques semaines de bruits de couloirs alimentés par quelques développeurs indélicats, la mise à jour de Mac OS X est enfin arrivée sur le site d’Apple. Disponible aussi en français, elle est activée par le biais du tableau des préférences système. Les améliorations sont minimes quant à l’interface Aqua qui est encore lente, mais sensibles sur de nombreux logiciels, surtout dans Classic. Cette mise à jour s’effectue en trois temps.

Si vous avez lancé la mise à jour logicielle de Mac OS X, vous avez sans doute remarqué que ce module vous propose désormais de télécharger trois éléments. Un premier module de près de 400 Ko, puis un second d’un peu plus de 4 Mo sont d’abord à télécharger l’un après l’autre. Il s’agirait en fait d’une version remodelée de la version 4L7 qui circulait sur le Web depuis quelques jours. La différence entre ces deux versions serait minime selon Macosrumors, qui cite une de ses sources affirmant que seul un fichier a été ajouté au kernel (le noyau) entre les deux versions. Reste qu’elle est attendue au tournant en ce qui concerne les améliorations de vélocité. Malgré les efforts produits par les fidèles du Mac, le nouvel OS s’avère encore trop lent, surtout pour tracer les fenêtres de son interface Aqua (voir édition du 13 avril 2001).

Office gagne en vitesse dans l’environnement Classic

La mise à jour 10.0.1 répare un certain nombre de bogues rencontrés dans la première version commercialisée par Apple et est accompagnée de pilotes pour imprimantes Epson, un fichier de 2,3 Mo à télécharger dans un troisième temps qui permet d’utiliser certaines machines de la marque ne fonctionnant pas sous Mac OS 10.0. La mise à jour accélère sensiblement certaines applications, mais en ralentirait d’autres, si on veut bien en croire un petit test effectué par MacsOnly !. Seul Internet Explorer met plus de temps à s’ouvrir. En revanche, les améliorations sont très sensibles dans l’environnement Classic : les logiciels de la suite Office s’ouvrent très rapidement et donnent même l’impression d’être plus véloces que dans le système Mac OS 9.1 ! Enfin, il semblerait qu’il soit nécessaire de lancer à nouveau la fonction prebind après installation du logiciel pour en tirer le meilleur parti.

Pour en savoir plus :Le site de Macsonly (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur