10.1.1 : nouvelle mise à jour pour Mac OS X

Mobilité

Le logiciel système d’Apple continue à être travaillé au corps. La version 10.1.1 vient d’être postée par la firme de Cupertino. La mise à jour est annoncée comme une oeuvre d’amélioration de la gestion des ports USB, FireWire, de la gravure de CD et de DVD et des protocoles réseau. La compatibilité logicielle est également améliorée.

Mac OS X un système en devenir permanent ? Une version 10.1.1 vient d’être offerte à la consommation par le biais du mécanisme de mise à jour de Mac OS X. Cette nième mise à jour du système d’exploitation du futur de la Pomme (voir édition du 1er août 2001) permet de disposer d’une compatibilité logicielle accrue et prend en compte des mises à jour du Finder et de l’application de courrier électronique Mail, selon les propres termes de la firme. Mais c’est surtout du côté de l’amélioration des ports de communication de ses machines que les ingénieurs de la Pomme ont travaillé : la connexion des appareils électroniques USB et FireWire devraient être améliorée, certains appareils photo numériques supplémentaires étant désormais reconnus. De même, la fonction de gravure de CD et de DVD a été revue. Enfin, côté réseau, les protocoles AFP (Apple File Protocole), SMB et WebDAV ont été retravaillés, tandis que le support de l’impression a été amélioré. La multiplication des mises à jour de la firme par l’intermédiaire de son système de mise à jour pose question : les utilisateurs ne sont pas obligés de les faire, mais leur “expérience” d’utilisation du Mac et de Mac OS X s’en trouve généralement améliorée. Reste que les 5 dernières mises à jour proposées par Apple nécessitaient le téléchargement de pas moins de 20 Mo de données (cette dernière ne pesant “que” 14,4 Mo), soit pas loin de 3 heures de téléchargement par le biais d’une liaison par modem classique. Est-ce bien raisonnable ? La firme n’a-t-elle pas intérêt à revenir à un système de diffusion de ses mises à jour par l’intermédiaire de magazines spécialisés, ainsi qu’elle le faisait auparavant ? La question peut se poser en France où les technologies d’Internet à haut débit restent peu diffusées.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur