120 millions de noms de domaine déposés en 2006, selon VeriSign

Cloud

Les extensions .com et le .net, dont le groupe IT américain a la charge pour
le compte de l’Icann, tiennent le haut de pavé.

Très bonne moisson en 2006 pour le dépôt de noms de domaine, selon le baromètre Domain Name Industry Brief en date de mars 2007 publié par VeriSign (accessible en fichier PDF).

Le fournisseur américain de services IT dédiés aux “infrastructures intelligentes” en charge des extensions .com et .net pour le compte de l’Icann évalue à 120 millions le nombre de dépôts de noms de domaine, soit une progression de 32% en un an. La moyenne trimestrielle des enregistrements a atteint 10,1 millions de noms de domaine déposés, quelle que soit l’extension (contre 8,7 millions en 2005).

Les bons chiffres de l’année 2006 concernent tous les domaines de haut niveau, aussi bien les domaines génériques usuels (.com notamment) que les 246 domaines géographiques. Cette dernière catégorie (ccTLD) représentant à elle-seule une volume de 43,7 millions d’enregistrements, en hausse de 31% en un an.

Les extensions nationales allemande et britannique en tête

Selon Verisign, l’une des origines de cette percée serait les 500 000 demandes d’enregistrements reçus pour le domaine .cn (Chine) au cours du quatrième trimestre 2006. Une progression chinoise certes spectaculaire mais loin d’être isolée. 52 domaines géographiques ont observé en 2006 une croissance à deux chiffres dans le dépôt de noms de domaine, même si cela a beaucoup moins d’impact que le domaine chinois.

Verisign rappelle d’ailleurs que les dix premiers domaines en termes d’enregistrements représentent 64% des 120 millions de noms. Les deux premiers – l’Allemagne et son .de et le Royaume-Uni avec le .co.uk – monopolisent 38% des noms enregistrés sur des domaines géographiques.

Le top 10 n’a guère changé, mis à part la disparition de la Belgique où les enregistrements semblent stagner. Derrière l’Allemagne et le Royaume-Uni suivent dans l’ordre l’Europe (.eu), les Pays-Bas (.nl), ces deux derniers progressant respectivement de 13% et 7%, la Chine, l’Italie (.it), l’Argentine (.ar), les Etats-Unis (.us), le Brésil (.br) et la Suisse (.ch).

Bonne tenue des .com et .net

Les domaines géographiques sont toutefois loin derrière les domaines génériques. En effet, les extensions .com et .net ont totalisé fin 2006 près de 65 millions de domaines, soit une hausse de 30% en un an.

La moyenne du nombre de nouveaux enregistrements a atteint 2,1 millions par mois pour ces deux domaines. Le taux de renouvellement des noms sur ces deux domaines aurait également augmenté au quatrième trimestre 2006 : il atteignait 71% pour les noms dont s’était le premier renouvellement, 86% pour les autres, 77% pour l’ensemble.

Le marché du nom de domaine connaît donc un dynamisme généralisé, très certainement parallèle à l’augmentation du nombre d’internautes et du trafic en ligne : selon Verisign, nous serions 1 milliard d’individus à surfer, chacun totalisant 25 requêtes quotidiennes sur ces DNS.

Cybersquatting: Microsoft élève le ton
Selon le Financial Times, Microsoft compte lancer des poursuites judiciaires aux Etats-Unis et en Europe contre les cybersquatteurs. Ces pirates parasitent les adresses Internet en enregistrant des noms de domaines utilisant le nom d’une marque très connue, ou un intitulé très proche. Ils cherchent ensuite à gagner de l’argent en revendant l’adresse au propriétaire de la marque ou grâce à la publicité.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur