15 millions de PDA vendus dans le monde en 2005

Mobilité

Gartner dresse un état du marché au troisième trimestre 2005. Le BlackBerry de RIM s’impose et l’OS de Microsoft conserve son avance.

Face au développement des smartphones (les téléphones/PDA), le marché des assistants personnels numériques (PDA) se porte bien grâce à des fonctionnalités pratiques comme la messagerie électronique ou les solutions de navigation routière (GPS). Il se montre dynamique dans la zone européenne qui sapprête à combler son retard par rapport aux Etats-Unis.

Selon les éléments recueillis par Gartner (*), quelque 3,45 millions d’unités ont été vendues dans le monde au troisième trimestre 2005. Du coup, le cabinet d’études estime en données lissées qu’environ 15 millions de PDA vont être écoulés sur l’ensemble de l’année.

Du côté du palmarès des meilleurs vendeurs de PDA, Research In Motion et son terminal vedette BlackBerry dominent le marché. Avec 862 000 unités vendues, il détient une part de marché de 25 %. Son principal rival, Hewlett-Packard, est loin derrière avec une part de marché de 16 % (548 000 PDA vendus).

Quant à Palm, il peine à suivre le mouvement. Il conserve une part de 13,9 % (478 000 unités écoulées). Fin septembre, le fabricant américain de PDA a annoncé qu’il comptait intégrer les technologies de processeurs d’Intel dans sa nouvelle génération de produits (voir édition du 29 septembre 2005).

De son côté, l’équipementier télécoms finlandais Nokia a franchi la barre des 200 000 unités vendues au cours du troisième trimestre 2005. Il se place en cinquième position derrière T-Mobile.

Microsoft reste intouchable avec Windows CE

Sur le front des systèmes d’exploitation, Microsoft et son Windows CE dominent largement le secteur. Le numéro un mondial des logiciels conserve une part de marché de 49,2 %, qui a peu varié par rapport au troisième trimestre 2004.

Son challenger RIM doit se contenter d’une part de 25 % tandis que Palm OS parvient à peine à se hisser à hauteur de 15 %. Symbian profite de la percée de Nokia, l’un de ses principaux actionnaires, pour arracher une part de marché de 5,8 %.

(*) A noter que l’étude de Gartner ne prend pas en compte des terminaux comme le Treo 650 et le BlackBerry 7100, considérés comme des smartphones. En revanche, il intègre des appareils comme l’iPaq 65xx de HP et le Nokia 9300.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur