Résultats : Criteo se méfie davantage d’Apple que du RGPD

MarketingPublicité

Indicateurs au vert pour Criteo, qui se montre moins préoccupé par le RGPD que par les limites qu’Apple a posées à l’exploitation de cookies dans Safari.

Le RGPD impliquera peu de changements de notre côté, y compris pour ce qui concerne les données que nous collectons de tierces parties.

Criteo a tenu à faire passer le message lors de la conférence téléphonique faisant suite à la présentation de ses résultats 2017.

Le fournisseur de solutions de publicité numérique est également revenu, par la voie de son principal dirigeant Eric Eichmann, sur le cas de l’Intelligent Tracking Prevention*.

Apple a implémenté cette technologie en septembre dernier dans son navigateur Safari. Au nom d’une protection renforcée de la vie privée, elle complique le cross-tracking ; en d’autres termes, le suivi des internautes lorsqu’ils naviguent d’un site à l’autre.

Criteo avait anticipé un net impact sur son activité au 4e trimestre. En l’occurrence, une baisse de 8 à 10 % de son chiffre d’affaires ex-TAC (déduction faite des commissions reversées aux partenaires au titre de l’acquisition de trafic).

Le discours a évolué depuis lors : il s’agissait du « pire des scénarios », affirme l’entreprise, dont le C.A. ex-TAC a finalement atteint 277 millions de dollars sur la période, nettement au-dessus de la fourchette annoncée (260 à 263 millions).

Dans le même temps, les revenus ont connu une croissance annuelle de 19 %, à 674 millions de dollars, pour un résultat net en hausse de 29 %, à 52 millions.

HookLogic : il reste des miettes

Les indicateurs sont également au vert pour l’année 2017, à commencer par des revenus en progression de 28 %, à 2,297 milliards de dollars.

La zone Amériques en reste le principal pourvoyeur, à hauteur de 990 millions de dollars (+ 32 %), contre 809 millions pour l’EMEA (+ 22 %, avec une forte contribution de l’Allemagne) et 497 millions pour l’Asie-Pacifique (+ 22 % également).

L’acquisition représente plus de 90 % des coûts, qui progressent similairement aux revenus, de sorte que la marge brute est quasi stable, à 35,7 %.

Compte tenu d’OPEX en hausse de 30 % (avec un + 41 % en R&D), le résultat d’exploitation s’établit à 138 millions de dollars (+ 14 %).

Après impôts, et en incluant des charges d’environ 20 millions de dollars associées à l’acquisition de HookLogic (marketing à la performance, dont a résulté l’offre Criteo Sponsored Products), le bénéfice net s’élève à 96,7 millions de dollars (+ 11 %).

Au 31 décembre 2017, Criteo revendiquait 18 118 clients et 2 764 employés, contre respectivement 14 468 et 2 503 un an plus tôt.

* Face à cette menace, Criteo a lancé l’initiative « Commerce Marketing Ecosystem », placée sous le signe du partage de données entre marques et commerçants pour faciliter le suivi des parcours des utilisateurs. Les briques « Customer Acquisition » et « Audience Match » qui y ont récemment été greffées ont permis de dégager 3 millions de dollars de C.A. ex-TAC, selon Eric Eichmann.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur