190 000 SMS frauduleux déjà signalés au 33 700

Cloud

Le 33 700, lancé il y a trois mois, permet de signaler aux opérateurs les SMS abusifs reçus sur son mobile. Les spammeurs peuvent alors être sanctionnés.

Les mobinautes français ne veulent plus se faire berner par des SMS frauduleux, et ils le font savoir. Le 33 700, cet outil de lutte contre les spams sur les téléphones mobiles, connaît un vrai succès. Selon une annonce faite par Luc Chatel, le secrétaire d’Etat à l’Industrie et à la Consommation, le service 33 700 a enregistré pas moins de 190 000 signalements de SMS jugés abusifs depuis son lancement en octobre.

Les consommateurs savent maintenant où signaler rapidement ce type de messages conçus pour les piéger, à l’image de ces SMS les invitant à rappeler un numéro surtaxé pour participer à une loterie et gagner des cadeaux, ou encore leur proposant de rentrer en contact avec un célibataire très entreprenant…

Sur l’ensemble des signalements recueillis, 150 000 de ces messages ont été identifiés par les opérateurs comme pouvant faire l’objet de sanctions contre les spammeurs responsables de leur envoi. A cet effet, 150 numéros diffusant des SMS explicitement frauduleux ont d’ores et déjà été coupés. Et Luc Chatel précise que plusieurs courriers de mises en demeure ont aussi été envoyés aux spammeurs concernés. “Un éditeur média a été condamné à 300.000 euros d’amende”, et deux procédures sont actuellement menées en Haute-Garonne, a précisé le secrétaire d’Etat.

Pour permettre aux mobinautes de signaler plus facilement les SMS piégés qu’il sont amenés à recevoir, le site Internet 33700-spam-sms.fr est ouvert depuis le 1er janvier dernier. Cette plate-forme se base sur le modèle du site Signal-Spam.fr, où les internautes peuvent signaler les spams qu’ils ont reçu dans leur boite e-mails.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur