20 % des investissements informatiques gaspillés

Cloud

Selon la dernière étude du cabinet Gartner Group, les entreprises européennes dépenseraient près de 20 % de leurs investissements informatiques en pure perte. Projets surdimensionnés, abandons de projets en cours, les exemples de gaspillage sont nombreux.

Jusqu’à présent, les études avaient tenté de démontrer que le ralentissement économique avait freiné les investissements des entreprises, notamment dans le secteur de l’informatique. Chiffres à l’appui, ces cabinets d’étude montraient alors que la grande majorité des entreprises avaient reporté, voire annulé leurs projets informatiques… Pourtant, la situation aurait pu être un peu moins noire. Le Gartner Group vient en effet d’estimer que 20 % des investissements technologiques réalisés par les entreprises européennes pour l’année 2001 l’ont été en pure perte. Autrement dit, près de 140,5 milliards de dollars ont été dépensés inutilement.

Le cabinet d’étude explique ce gaspillage par le fait que les instances dirigeantes des entreprises ne font pas assez confiance à leurs directeurs informatiques pour “sélectionner et implémenter des projets”. Une situation qui aboutit alors, dans beaucoup de cas, à une surévaluation des besoins de l’entreprise tant en matériels qu’en infrastructures réseaux, et qui a pour conséquence ultime l’abandon de projets en cours.

Anticiper et contrôler

Le Gartner avance quelques solutions afin de limiter ce gaspillage. Le cabinet estime qu’il faut mettre en place une politique de gratification des responsables capables de détecter si un projet a de grandes chances de ne pas obtenir les résultats escomptés. Il suggère aussi non seulement de réajuster les projets aux choix stratégiques des sociétés, mais aussi et surtout de chercher à restructurer le plus possible les processus d’investissement pour contrôler constamment la viabilité du projet en cours et sa conformité avec le plan de travail.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur