2001 : l’odyssée des PC de poche connectés

Mobilité

Téléphone ou PDA ? Les deux, mon général ! Sagem et Microsoft viennent de présenter le premier prototype entièrement fonctionnel de PDA connecté. Complet, puissant et facile d’emploi, il est vraiment séduisant. Bien sûr, les concurrents, Symbian en tête, fourbissent aussi leurs armes.

Dépassés les mobiles Wap ! Place aux PC de poche connectés ! Avec eux, l’expression “l’Internet dans la poche” prendra réellement tout son sens, dès le début de l’année prochaine. Grand écran et connexion rapide GPRS, ils feront rapidement oublier les pénibles connexions aux sites Wap d’aujourd’hui à la (très petite) vitesse du GSM data. Tous les grands constructeurs de téléphones mobiles s’y intéressent et c’est le Français Sagem qui vient de marquer le premier point en présentant, conjointement avec Microsoft, le premier appareil hybride du genre : le WA 3050.

Extérieurement, on dirait presque un iPaq, le Pocket PC de Compaq. A part un petit détail, la présence d’une mini-antenne, en haut à gauche. Et c’est ça qui change tout. Comme le haut-parleur au-dessus de l’écran et le micro en dessous. Hé oui, en plus de toutes les fonctions que l’on est en droit d’attendre de Windows CE, ce Pocket PC est également un téléphone mobile à part entière. Autrement dit, le WA 3050 est un véritable central de communication de poche. Coup de fil, SMS, fax, courrier électronique ou surf sur le Web, il sait tout faire. Et profitera, dans les zones couvertes, de la vitesse du GPRS, soit entre 20 et 30 Kbits/s. Actuellement en test, ce réseau devrait couvrir quasiment tout le territoire français dans le courant de l’année prochaine. Et, outre la vitesse, il offre comme avantage par rapport au GSM, une connexion permanente et tarifée en fonction du volume de données transférées plutôt qu’en fonction du temps passé.

Bien plus puissant qu’un Palm ou un Visor

Une des principales forces du WA 3050 est la symbiose entre les deux fonctions. Par exemple, un clic, à l’aide du stylet sur l’écran tactile, sur une fiche contact suffit pour appeler son correspondant. De plus, les numéros stockés sur la carte SIM sont synchronisés avec le carnet d’adresses du PC de poche. Le téléphone stoppe l’écoute d’un fichier MP3 en cas de réception d’un appel. La puissance de Windows CE dépassant largement ce que pourra offrir un Palm ou un Visor, munis de leur module GSM (voir édition du 25 septembre 2000).

Côté technique, l’appareil est basé sur un processeur ARM à 206 MHz, muni de 16 Mo de mémoire vive et d’un écran rétro-éclairé d’une définition de 240 par 320 pixels. Le tout ne pèse que 200 grammes, pour une épaisseur de 17 millimètres. Côté autonomie, la batterie lithium/ion polymère est annoncée pour durer entre 2 heures 30 et 5 heures en communication et entre 150 et 300 heures en veille. Mais cela ne tient pas compte de l’utilisation de la partie PDA… L’appareil sera livré avec un socle USB et série pour le relier au PC et le recharger, ainsi qu’un kit mains libres avec casque stéréo. Il sera disponible “au début du premier trimestre 2001”, assure-t-on chez Sagem, pour un prix d’environ 1 000 euros (6 500 francs) hors abonnement.

Des concurrents à l’affût

Même si tous les fabricants de téléphones mobiles et de PC de poche travaillent sur le sujet, Sagem prend incontestablement une petite longueur d’avance. Siemens travaillerait également sur un projet similaire, en partenariat avec Casio. La concurrence la plus sérieuse viendra certainement du consortium Symbian, développeur du système d’exploitation Epoc, notamment utilisé par les Psion. Les constructeurs fondateurs du consortium sortiront également au début de l’année prochaine des appareils de poche communicants basés sur Epoc, à l’image du Communicator d’Ericsson. Ce dernier sera sûrement l’un des premiers, début 2001 également, à embarquer la version 6 d’Epoc, que Symbian vient tout juste de présenter à Londres. Les “sans clavier” (une première pour Epoc, connus sous le nom de code Quartz), seront suivis de modèles avec clavier (nom de code Crystal) qui devraient ressembler à ce que propose Nokia avec son 9110. Quand on vous dit que vous transporterez bientôt votre bureau dans votre poche !

Pour en savoir plus :

* PocketPC (en anglais)

* Symbian (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur