2001 : le vrai départ du jeu vidéo en ligne ?

Cloud

RealNetworks lance un nouveau logiciel baptisé RealArcade. Destiné au grand public, l’application constitue une plate-forme permettant à la fois d’archiver, de rechercher, télécharger et lancer des jeux vidéo. Un pas significatif franchit par un acteur du Net de premier plan. En téléchargement, en Shockwave Flash ou en Java : le jeu en ligne paraît promis à un bel avenir.

A la mi-mars RealNetworks annonçait se lancer sur le marché du jeu en ligne (voir édition du 21 mars 2001). Le leader de la distribution d’audio et de vidéo en streaming présentait RealArcade, sa toute nouvelle plate-forme de développement de jeux vidéo et proposait l’outil aux développeurs et éditeurs. C’est désormais au tour des internautes de pouvoir télécharger gratuitement une version bêta en anglais. RealArcade est au jeu ce que RealJukebox est à l’audio. A partir de cette seule application les utilisateurs peuvent en effet tout contrôler de leurs jeux. Tout d’abord prendre connaissance des nouveautés sélectionnées et présentées par RealNetworks, mais aussi en rechercher d’autres. Télécharger des jeux gratuits ou payant, à moins qu’il ne s’agisse d’un abonnement à une série d’aventures, pour ensuite dresser une liste des jeux présents sur son disque dur et les organiser. RealNetworks annonce proposer d’ores et déjà 120 jeux, dont une moitié disponible en téléchargement tandis que l’autre sera constituée par des jeux en ligne, avec toujours dans les deux cas une démo gratuite. Il ambitionne de créer une véritable communauté en ligne en favorisant les échanges entre joueurs pour leur permettre de trouver des adversaires, discuter des jeux ou encore les noter.

Plusieurs technologies s’affrontent

L’arrivée d’un acteur de premier plan comme RealNetworks confirme l’essor de ce marché. Même si son explosion reste dépendante du déploiement du haut débit, les nouvelles technologies apparues ces derniers temps ne laissent présager que du bon pour le jeu en ligne. La distribution évolue et les téléchargements se substituent doucement aux CD-Rom, on a ainsi vu Sega par exemple se lancer dans le jeu vidéo à la demande (voir édition du 30 janvier 2001). Les jeux sur Internet profitent aussi de nouvelles technologie comme le format Shockwave de Macromedia dont la nouvelle version du plug-in a été présentée début avril (voir édition du 10 avril 2001). Même le Java se met aux jeux 3D pour le Web, témoin l’éditeur français Titus qui vient d’en présenter plusieurs titres (voir édition du 9 mai 2001). Peut-être ne sera-t-il pas nécessaire d’attendre l’arrivée des consoles connectables au Net pour voir la véritable révolution du jeu en ligne…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur