2004 : retour (progressif) à la croissance pour le secteur informatique

Cloud

Le retour à la croissance du secteur informatique interviendra en 2004, annonce le Gartner Group. D’un côté, le phénomène de concentration qui touche de nombreux secteurs de l’informatique entame la surcapacité de l’offre. De l’autre, des besoins nouveaux apparaissent en entreprise…

Du 10 au 12 mars se tient à Florence la conférence rituelle organisée au printemps par le Gartner Group à l’intention des directeurs informatiques. Les analystes du célèbre cabinet d’études sont optimistes quant à une prochaine relance des projets informatiques dans les entreprises. 2004 devrait être l’année du renouveau après une année 2003 marquée par une faible croissance des budgets.

Pourtant, les directeurs informatiques européens ne semblent pas l’entendre de cette oreille. Le Gartner Group a en effet mené une enquête sur les prévisions d’investissements informatiques auprès d’entreprises de sept pays européens. Au total, 420 directeurs informatiques ont été interrogés. Pour 75 % d’entre eux, les budgets consacrés à l’informatique seront stables en 2003 ou en très légère hausse. Et en 2004, 58 % estiment dès à présent que leur budget restera inchangé.

Rééquilibrage de l’offre et de la demande

De son côté, le Gartner estime que les dix-huit prochains mois seront caractérisés par plusieurs phénomènes mettant l’industrie informatique en position de retrouver le chemin de la croissance, et ce à partir de 2004, si toutefois le contexte économique et géopolitique ne s’est pas trop dégradé d’ici là. C’est en premier lieu le rééquilibrage de l’offre et de la demande. Le phénomène de concentration qui touche les offreurs de multiples secteurs informatiques et qui va se poursuivre durant 2003 mettra fin à l’actuelle surcapacité tant en termes de produits que de services. Parallèlement, des innovations technologiques et un rapport qualité/prix amélioré commenceront à agir d’ici à 2004, en stimulant la demande. La conjonction de ces deux phénomènes, associée à un contexte économique favorable, se traduira par une croissance significative des dépenses informatiques des entreprises en 2004, mais pas avant. Conséquence : 2003 sera la dernière année durant laquelle le rapport de force entre entreprises et fournisseurs informatiques penchera du côté des premiers. La fin de la consolidation des divers secteurs de l’informatique mettra en effet un terme à la guerre des prix. Du coup, Gartner anticipe de possibles mises à jour forcées et des hausses de prix dès 2004, tant dans le matériel que le logiciel.

Renouvellement des parcs de PC

2004 verra par ailleurs le début d’un cycle de renouvellement des parcs de PC. En effet, les PC disponibles en 2004 apporteront des innovations suffisamment attractives comme les technologies de connexion sans fil (voir édition du 10 mars 2003), associées à un faible coût de possession, pour justifier le remplacement du parc actuel qui sera alors obsolète.

Autre tendance, plus ancienne celle-là mais qui sera confirmée et amplifiée en 2004 : la montée en puissance tant de Linux que de Windows. Ces systèmes d’exploitation auront atteint un tel niveau de légitimité qu’ils gagneront le coeur de l’infrastructure informatique et plus seulement les serveurs périphériques.

Enfin, les services Web vont commencer à prendre corps. Les entreprises vont devoir penser à la façon dont elles vont réorganiser leur système d’information afin de tirer profit des architectures orientées services. Mais les bénéfices ne pourront être engrangés qu’après avoir mené à bien cette phase de réflexion sur l’architecture informatique, et donc à partir de 2004.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur