2005, année record pour les ventes mondiales de PDA

Mobilité

Selon Gartner, le marché des assistants personnels a progressé de 19 %. Mes les ventes devraient stagner au profit de celles des smartphones.

Le marché mondial des assistants personnels numériques (PDA) vient de battre un record. Selon le cabinet d’études Gartner, il s’est vendu près de 15 millions de PDA (14,892 exactement) dans le monde en 2005. Soit une progression de 19 % par rapport à 2004. “Les résultats de 2005 dépassent le précédent record de 13,2 millions de PDA distribués dans le monde en 2001”, souligne l’étude Gartner.

Sans surprise, Research In Motion (RIM) prend la tête du classement avec 3,193 millions de Blackberry commercialisés. Malgré ses récents déboires judiciaires, la société canadienne s’octroie 21,4 % du marché et affiche une progression de 46,6 % par rapport à 2004.

Palm est loin de pouvoir en dire autant. Avec “seulement” 2,77 millions d’unités distribuées, les ventes de Palm baissent de plus de 25 % par rapport à l’année précédente. Le constructeur n’en occupe pas moins la seconde place avec 18,6 % de part de marché. Palm devance de peu HP qui, avec 2,26 millions d’iPaq vendus, occupe 15,2 % du marché. HP perd également des points et accuse une baisse des ventes de 15,1 % par rapport à l’année précédente.

Nokia et T-Mobile sur le marché des PDA

Arrivent ensuite Nokia et l’opérateur T-Mobile en quatrième et cinquième position avec respectivement plus d’un million et 812 600 PDA distribués (soit 6,8 et 5,5 % du marché).

Jusqu’alors plutôt orientés téléphones, Nokia et T-Mobile investissent le marché des PDA communicants avec des modèles comme les 9300 et 9500 chez le premier et les gammes Sidekick II et SDA chez le second. Du coup, en 2005, leur progression des ventes a explosé au-delà des 300 % dans les deux cas. Les ventes réalisées par le reste des constructeurs dépassent les 4,8 millions d’unités pour une part du marché de 32,5 %.

Il faut savoir que Gartner définit le PDA comme un “ordinateur de poche orienté données et pesant moins d’une livre [453 grammes, ndlr] et qui est avant tout conçu pour être utilisé des deux mains”. Autrement dit, un PDA avec des fonctions de communication éventuelles en opposition à un téléphone doté d’applications informatiques.

Palm OS en déclin

D’ailleurs, Gartner précise bien que l’analyse n’intègre pas les résultats des ventes des smartphone qui font l’objet d’une étude à part. Et pour cause, le modèle de “téléphone intelligent” tend à prendre le pas sur le PDA traditionnel même si la frontière entre les deux n’est pas toujours évidente. “Les ventes de PDA devraient stagner autour de 15 millions en 2006”, soutient Todd Kort, analyste au cabinet d’études, “alors que le marché des smartphones devrait progresser à 40 ou 50 millions.”

Le grand gagnant de ce marché du terminal mobile n’est autre que Microsoft qui impose son système d’exploitation Windows CE sur plus de 7 millions de PDA. En progression de 33 % par rapport à 2004. Palm OS décline d’autant (34 %) avec moins de 3 millions d’assistant équipés. Un situation qui risque d’empirer à travers le déclin de PalmSource récemment racheté par le japonais Access (voir édition du 9 septembre 2005).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur