2006, une année de vache maigre pour Intel

Mobilité

Selon le classement 2006 d’iSuppli sur les performances des fabricants de
semi-conducteurs, le grand vainqueur est AMD.

Selon le classement 2006 des fabricants de semi-conducteurs d’iSuppli Corp qui évalue la position de chaque acteur en termes de parts de marché, Intel a vu ses revenus décliner en 2006, laissant la part belle à son rival AMD qui a presque doublé ses ventes.

Ces performances pour le moins contrastées ont été observées dans un contexte favorable qui a vu le revenu global de l’industrie des semi-conducteurs accuser une croissance de 9,3% en un an, passant de 237 à 260 milliards de dollars entre 2005 et 2006.

“2006 a été la pire année pour Intel qui a vu ses résultats chuter de 11,1% par rapport à 2005 sur ses ventes mondiales de semiconducteurs”, a déclaré Dale Ford, en qualité de vice president for market intelligence chez iSuppli.

“Cette baisse de revenus imputable aux performances médiocres d’Intel sur le marché des microprocesseurs PC et des mémoires Flash, a quasiment effacé tous les gains réalisés par la société durant l’excellente année 2005”, poursuit l’expert rattaché au cabinet d’études californien. “Avec un résultat de 31,5 milliards de dollars, les revenus de 2006 représentent tout juste un demi-point de plus que les ventes réalisées par Intel en 2004.”

C’est plus flatteur pour AMD. “2006 a été l’année de tous les succès. AMD a vu ses revenues exploser de 91,6% en un an. Des résultats qui s’expliquent en partie par une importante acquisition, mais également par le renforcement de sa position sur le marché des microprocesseurs.”

L’excellent résultat d’AMD a été insufflé par l’acquisition en 2006 du fournisseur de puces graphiques ATI Technologies. iSuppli a également observé que l’incroyable ascension d’AMD lui a permis de ravir la huitième place mondiale, gagnant ainsi sept échelons par rapport à 2005.

L’étude précise qu’Intel a connu des ?temps difficiles? en 2006 avec ses activités microprocesseurs et mémoires Flash qui, l’année précédente, représentaient ensemble quelque 83% du chiffre global du fabricant. Mais les revenus combinés d’Intel dérivés des activités microprocesseurs et mémoires Flash ont atteint en 2006 leur niveau le plus bas depuis 2003 . Une situation qui s’explique par la pression de plus en plus forte imposée par ses concurrents sur ces marchés.

Ce manque à gagner pour Intel a très largement profité à AMD qui a gagné d’importantes parts de marché dans le domaine des microprocesseurs de PC aux dépens de son concurrent. AMD a vu ses revenus sur ce segment grimper de 35,5% en 2006 et sa part de marché augmenter de 5 points par rapport à 2005 pour atteindre 16,1%.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 15 mars 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur