220 000 bureaux virtuels sur clés USB pour les lycéens franciliens

Mobilité

Une vingtaine de logiciels open source initieront les lycéens de la région parisienne aux technologies de l’information.

Comme elle s’y était engagée en début d’année 2007, la région Île-de-France a distribué gracieusement, le 8 octobre 2007, plus de 220 000 clés USB aux élèves et apprentis franciliens de 792 établissements secondaires (155 000 lycéens de seconde, 18 000 apprentis de première année CFA et 40 000 enseignants). Pas de vulgaires mémoires Flash USB mais des clés qui font à la fois office de “bureau mobile” et de “cartable électronique”. Leur usage reste cependant conditionné à l’accès d’un ordinateur.

Fournies par la société EMTEC, les clés embarquent le bureau mobile Mostick. Soit 19 logiciels open source exécutables directement à partir du périphérique de masse : OpenOffice pour la bureautique, Firefox pour la navigation web, Thunderbird pour la messagerie, Wengophone pour la téléphonie IP, messagerie instantanée et vidéo-conférence, VLC pour la lecture de fichiers vidéo ou encore des utilitaires (7Zip pour la compression de fichiers, FullSync pour la copie…) et des applications de sécurité (notamment de cryptage de données). Dotées de 1 Go de mémoire, les clés serviront également de support de stockage (environ 600 Mo) des documents créés par les élèves et professeurs.

L’usage de la clé s’accompagne du portail Campusb. Le site apporte une assistance en ligne. Il fournit des modes d’emploi des logiciels de la clé, propose des conseils pour s’informer et communiquer en ligne, offre des outils de communication entre lycéens franciliens et met à disposition un espace personnel basé sur l’agrégateur de fils RSS Netvibes.

Présentée comme une première mondiale au niveau des collectivités, cette initiative vise un double objectif : familiariser les lycéens avec les technologies de la communication et de l’information, et promouvoir le logiciel libre. En agissant ainsi, la Région Île-de-France souhaite rééquilibrer l’offre logicielle libre face aux solutions propriétaires. Le Conseil régional confirme ainsi son engagement pour les logiciels “modifiables et échangeables“.

Un soutien qui s’ajoutent à ceux de la Fondation Mozilla lors du lancement de Firefox 2 ou, plus récemment, la communauté Fon.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur