3Com abandonne ses modems ADSL

Mobilité

La production des modems ADSL destinés au grand public fait partie du plan de restructuration que 3Com a amorcé ces derniers mois. Malgré ses aspects prometteurs, le marché de l’ADSL grand public manque de rentabilité selon 3Com qui préfère se recentrer sur les produits professionnels.

L’eldorado promis avec le marché du haut débit serait-il un panier percé pour les constructeurs ? Après Alcatel qui cède ses modèles SpeedTouch à Thomson Multimédia (voir édition du 8 juin 2001), c’est au tour de 3Com de jeter l’éponge. Le fabricant de matériel de réseau a discrètement annoncé, le 7 juin dernier, son intention d’arrêter la fabrication de ses modems ADSL et modems câble à destination du grand public.

Un marché américain saturé

3Com s’était lancé en décembre 2000 dans la production de modems ADSL grand public. Environ six mois plus tard, le constructeur se dit confronté à un marché américain saturé d’offres concurrentes qui réduisent les marges à néant. En Europe et particulièrement en France, ce serait plutôt l’inverse. C’est l’absence de stabilité dans les normes de communication, plus que la concurrence, qui fragilise un marché encore occupé de façon quasi monopolistique par Alcatel. 3Com préfère se concentrer sur “les technologies et les marchés qui génèrent une meilleure plus-value”, précise le communiqué. L’entreprise doit en effet faire face à une baisse de revenus. Le constructeur prévoit un exercice 2001 négatif pour un chiffre d’affaires estimé entre 450 et 475 millions de dollars. Son président Bruce Claflin a dessiné un plan de restructuration pour économiser jusqu’à 1,6 milliard de dollars pour l’année 2002. L’abandon de la production de produits ADSL grand public fait partie de ce plan avec les récents licenciements (3 000 personnes en mai) et l’abandon de l’Audrey, le PC terminal Internet (voir édition du 26 mars 2001).

Pour renforcer ses marges, 3Com décide donc de se concentrer sur les produits sans fil et le matériel à destination du marché professionnel (essentiellement les PME, PMI, fournisseurs de service, entreprises de télécommunication…), notamment les routeurs et les réseaux locaux Ethernet. Tout en gardant un oeil sur l’ADSL grand public. Si le marché se stabilise techniquement et s’ouvre à la concurrence en Europe, 3Com pourrait bien s’y replonger. En attendant, que les clients se rassurent, 3Com garantit que les commandes en cours et le support technique seront assurés.

Pour en savoir plus : Le site de 3Com (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur