3dfx invente la carte sur courant 220 volts

Mobilité

Les nouvelles cartes de 3dfx vont bientôt débarquer. Outres des performances exceptionnelles, ces cartes vont aussi innover par leur mode d’alimentation électrique. En haut de gamme, la Voodoo5 6000 comportera même une alimentation externe. Une première.

Si l’année 1999 a été sans conteste celle de nVidia avec son processeur GeForce 256, 2000 risque de voir le grand retour sur le devant de la scène de 3dfx avec sa nouvelle génération de cartes Voodoo. Ces cartes sont basées sur la nouvelle puce VSA-100, qui devrait permettre à l’inventeur de la 3D sur PC de rattraper le retard qu’il a accumulé face à nVidia. Prise en charge des texture en couleurs 32 bits et mode de compression DXTC (Direct X Texture Compression), décompression Mpeg2 matérielle assurée par le processeur, gestion des effets de lumière et de transparences, ces cartes seront à la pointe de la technologie. L’offre sera déclinée sur 5 modèles, avec, cela devient une tradition chez 3dfx, des cartes sur connecteurs PCI et pas seulement sur l’omniprésent AGP.En entrée de gamme, on trouvera d’abord les modèles Voodoo4 4500, en PCI et AGP 2x. Ces cartes ne comporteront qu’un seul processeur VSA-100 et 32 Mo de mémoire. Le tout pour un prix aux alentours de 1 500 franc TTC. Plus puissantes et donc plus onéreuses, les Voodoo5 5000 et 5500 embarqueront deux puces VSA-100 et respectivement 32 et 64 Mo de mémoire. La 5000 restera sur port PCI alors que la 5500 utilisera le port AGP. Prix prévu pour ces deux modèles : 2 000 et 2 500 francs TTC. Enfin, tout en haut de la gamme, trônera la Voodoo5 6000, une carte dotée de quatre puces et de 128 Mo de mémoire dédiée. Un véritable monstre dont 3dfx compte faire sa vitrine technologique. Conformément à sa politique de toujours, 3dfx souhaite positionner cette carte plus sur le segment des hard-core gamers (les forcenés du jeu) que sur celui des cartes graphiques professionnelles. Au contraire de ce que fait nVidia avec les déclinaisons Quadro de son Geforce 256. Pour le moment, aucune estimation de prix, ni date de disponibilité, n’ont été avancées.La grande nouveauté de ces cartes consistera aussi dans leur alimentation électrique. En effet, sur le haut de gamme, les cartes ne seront plus alimentés par le port AGP mais par des solutions alternatives. Comme nous l’a expliqué Luciano Alibrandi, chef de produits chez 3dfx Europe, Moyen Orient et Afrique, “notre précédente génération de produits avait parfois quelques problèmes avec certaines carte mères. Le problème venant du voltage dispensé par le port AGP, insuffisant pour alimenter certaines cartes. Avec les Voodoo5, nous voulions être sûrs que les cartes fonctionnent dans tous les cas”. Autrement dit, la Voodoo5 6000 comportera même un connecteur d’alimentation externe à relier à une prise 220 volts. Le système, baptisé Voodoo Volt, est constitué d’un petit câble et d’un adaptateur externe identique à celui d’un portable. Sur les modèles 5000 et 5500, on disposera d’un connecteur optionnel permettant, si on le désire, d’alimenter la carte par le biais du bloc alimentation centrale de l’ordinateur. Une grande première sur du matériel grand public, mais qui devrait être suivie par d’autres fabricants, les cartes graphiques devenant de véritables mini-ordinateurs à la puissance (et donc aussi la consommation électrique) respectable.D’autre part, Luciano Alibrandi nous a confirmé que, peu de temps après la sortie des versions PC, apparaîtraient les cartes pour les machines Apple (voir édition du 21 février 2000). Différence de taille avec la précédente génération de leurs produits déjà disponibles sur les Mac, les pilotes logiciels seront développés spécifiquement pour MacOS et 3dfx assurera officiellement un support technique aux utilisateurs Mac. Une bonne nouvelle pour les fans du Mac, qui, pour une fois, ne sont pas oubliés par un constructeur de matériel pour PC.Pour en savoir plus : Le site de 3dfx


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur