3G + : Orange veut aussi briller en HSUPA

Mobilité

L’opérateur mobile lance à Lyon un test de deux mois sous cette norme
Internet haut débit mobile qui favorise le débit ascendant.

SFR a réussi à voler vendredi la vedette à Orange sur le front de la communication avec l’annonce d’une démonstration de l’Internet haut débit mobile façon HSUPA (High-Speed Uplink Packet Access) à Nantes. Ce week-end, c’était au tour du premier opérateur mobile français de prendre le relais du côté de Lyon et de présenter son dispositif pour faire évoluer son réseau sous cette norme.

Le HSUPA est une des deux déclinaisons de la famille HSxPA (avec le HSDPA, le D signifiant Downlink) mais son point fort réside dans le débit ascendant (jusqu’à 1,4 Mbit/s, soit 3 à 4 fois plus rapide que la 3G première génération). Au point qu’Orange évoque le HSUPA comme l’équivalent du “SDSL mobile ou DSL symétrique”.

A partir du mois prochain, Orange lance une expérimentation qui va durer deux mois avec 300 utilisateurs professionnels qui vont tester sa solution HSUPA (Carte PC Option GT Max HSUPA + forfait Business Everywhere avec option 3G+). Sachant que le partenaire réseau pour cette technologie Internet haut débit mobile est Alcatel-Lucent.

Dans le courant de l’hiver, Orange prévoit de couvrir les grandes villes de France comme Paris, Nantes, Nice, Cannes et Marseille. D’ici la fin de l’année 2008, Orange assure qu’il proposera une couverture à 70% de la population en 3G+ (HSDPA et/ou HSUPA).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur