4 milliards de téléphones portables en circulation, selon la GSM Association

Mobilité

D’ici 2013, on peut s’attendre à un volume de 6 milliards de “mobile data devices” dans le monde.

Le nombre de téléphones portables en circulation a franchi la barre des 4 milliards, selon GSM Association (groupement mondial de l’industrie de la communication mobile).

A comparer à la population mondiale en l’état actuel (6,8 milliards d’habitants) et aux 6 milliards de “mobile data devices” qui seront atteints à l’horizon en 2013. “Les opportunités sont vastes”, commente les auteurs de l’étude de recensement des terminaux mobiles réalisée pour le compte de la GSMA.

Qu’entend-t-on par “mobile data devices” ? Ce sonts par exemple des téléphones portables, des smartphones, des lecteurs MP3 connectés à l’internet comme l’iPod ou encore les lecteurs d’eBook, comme le Kindle.

Les 4 milliards de portables ne correspondent cependant pas exactement à 4 milliards d’utilisateurs. L’étude pointe des différences entre les pays développés et ceux en voie de développement.

Certains utilisateurs possèdent deux mobiles. C’est le cas d’un cinquième de la totalité des détenteurs de “mobile data devices” en Europe de l’Ouest. Tandis que les portables sont partagés par plusieurs personnes dans les pays en voie de développement.

“Les opportunités sont vastes”

En prévision du salon phare de l’industrie mobile Mobile World Congress qui aura lieu à Barcelone du 16 au 19 février, GSMA a également indiqué une progression notable du nombre de connexions sans fil à haut débit.

Il existe 100 millions de smarphones et autres outils mobiles équipés en 3G+, autrement dit utilisant le protocole HSPA (High Speed Downlink Packet Access).

Une évolution qui s’expliquerait par le “succès des dongles”, ces périphériques externes à un ordinateur permettant de se connecter à un réseau Wi-Fi, bluetooth ou infrarouge, ou encore de recevoir la TNT (relié à une antenne).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur