4 millions d’euros pour le jeu vidéo

Cloud

Réclamé par les professionnels, promis par le Premier ministre, l’appel à projets pour aider les réalisateurs de jeux vidéo est lancé. Issues du Fonds d’aide à l’édition multimédia (FAEM), ces aides sont remboursables en cas d’édition du projet.

Le Premier ministre l’avait promis (voir édition du 23 avril 2003), Nicole Fontaine et Jean-Jacques Aillagon l’ont fait. La ministre déléguée à l’Industrie et le ministre de la Culture et de la Communication viennent de débloquer un fonds d’aides de 4 millions d’euros destiné à l’industrie de la création du jeu vidéo en France. Secteur sinistré qui avait su se faire entendre auprès du chef du gouvernement au cours du dernier trimestre 2002 (voir édition du 30 octobre 2002) et du (18 novembre 2002).

Avant le 1er septembre

Désormais représentées par l’APOM (l’Association des producteurs d’oeuvres multimédia), les sociétés de création vidéo avaient remis à Jean-Pierre Raffarin une série de propositions de mesures d’aides (voir édition du 11 avril 2003). Parmi celles-ci, le Premier ministre avait donné son accord sur l’accès au Fonds d’aide à l’édition multimédia (FAEM) jusqu’alors réservé à la création multimédia. Ainsi, 4 des 6 millions d’euros du fonds seront désormais consacrés au jeu vidéo… et donc au détriment des créateurs de contenus multimédia, CD-Rom culturels ou jeux en ligne (voir édition du 25 avril 2003).

Géré par le Centre national de la cinématographie (CNC), l’attribution de fonds provenant du FAEM se fera après sélection de projets. Le fonds “s’adresse aux sociétés de développement de jeux vidéo, pour soutenir la phase de création et de pré-production du jeu, jusqu’à la réalisation d’une maquette jouable destinée à favoriser la signature d’un contrat d’édition” précise le communiqué commun aux deux ministères. Rappelons que ce fonds s’apparente à une avance remboursable à 100 % dans l’année qui suit la signature d’un contrat d’édition. En l’absence de ce dernier, la dette pourra se voir annulée. Les dossiers sont à déposer avant le 1er septembre. De quoi s’occuper pendant la période estivale…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur