45 % des noms de domaine sont à vendre

Cloud
Information - news

Avec Internet et les noms de domaine est apparu un nouveau business : la vente de noms de domaine déjà réservés. Ils représenteraient près de la moitié des noms de domaine, selon une étude de la société Sedo.

Environ 45 % des noms de domaine enregistrés sont à vendre. C’est ce qui ressort d’une étude menée par Sedo, plate-forme dédiée au commerce des noms de domaine et de sites Web (voir édition du 7 août 2001). “Les noms de domaine encore disponibles sur le marché sont un bien rare”, écrivent les auteurs de l’étude réalisée notamment à partir de l’analyse de la base Whois qui référence tous les noms de domaine. “Seulement 55 % des nouveaux noms de domaine créés vont pouvoir être enregistrés par les particuliers et les professionnels, les 45 % restants étant déjà réservés par les spéculateurs”, déclare Tim Schumacher, le gérant.

Et l’arrivée de nouveaux domaines de premier niveau (Top Level Domains ou TLD) ne change pas grand-chose à la situation. Selon le rapport, “les nouvelles extensions introduites récemment, et en particulier les ‘.info’, parviennent à peine à satisfaire la nouvelle demande. La principale raison de cette indisponibilité croissante est que les précédents propriétaires de noms de domaine ont choisi aujourd’hui d’étendre leur portefeuille d’adresses à ces ‘.info'”.

Seulement un tiers de sites Web actifs

Autre caractéristique relevée, seulement un tiers des noms de domaine renvoient vers un site Web concret, c’est-à-dire avec du contenu. “Les deux autres tiers sont soit en construction (12 %), soit pas encore connectés au réseau (55 %)”, précise l’étude.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur