47% des internautes américains se sont déjà auto-‘Google-isés’

Mobilité

Près d’un internaute sur deux aurait déjà effectué des recherches en ligne sur un sujet extrêmement intéressant : lui-même.

A l’heure où se multiplient les inquiétudes sur la protection de la vie privée des utilisateurs de services en ligne, les conclusions d’une étude de Pew Internet Project révèlent une vigilance accrue des internautes sur leurs données personnelles.

A partir d’une enquête téléphonique menée en décembre 2006 auprès de 2373 adultes américains (dont 1623 internautes), cet institut d’étude américain spécialisé dans les usages d’Internet indique que 47% des individus interrogés ont déjà effectué une recherche en ligne sur leurs patronymes, contre 22% en 2002. Les jeunes et les individus les plus socialement favorisés sont les plus susceptibles de prêter attention à leurs “identités en ligne”.

Adresses, employeurs, groupes…

Parmi ceux qui ont effectué une recherche sur leurs noms, 60% ont obtenu des résultats et 21% se sont déclarés surpris par la quantité d’information les concernant, tandis que 38% n’ont rien obtenu. Près d’un tiers des internautes interrogés affirment ainsi qu’il est possible de trouver sur la Toile leurs adresses e-mail, adresses “physiques”, numéros de téléphone et employeurs.

Un quart d’entre eux estime par ailleurs qu’il est possible de remonter vers une photo, une contribution signée ou un groupe qu’ils ont rejoint à un moment donné. Mais ils sont peu à y avoir repéré leurs convictions politiques, numéros de téléphones portables ou des vidéos.

Pour 87% des curieux, l’information remontée est correcte mais 11% déplorent que les données se rapportant à eux soient en grande partie inexactes. Des inexactitudes qui causent même des soucis à 4% d’entre eux qui disent “avoir eu de mauvaises expériences suite à la publication en ligne d’informations gênantes ou fausses sur eux”.

60% n’ont aucune inquiétude

Cependant, les internautes interrogés ne semblent pas inquiets sur les traces qu’ils laissent sur le Web dans leur grande majorité. Si 38% des internautes interrogés disent avoir pris des mesures pour limiter leur présence sur la Toile, ils sont 60% à n’avoir aucune inquiétude sur la quantité d’informations les concernant et 61% à ne sentir aucune pression pour limiter leur présence en ligne. Voire à se prêter complétement au jeu dans un but d’auto-promotion. C’est le cas d’une minorité d’internautes qui sont employés sur des postes où l’identité en ligne est très valorisée.

Ils sont aussi 53% à avoir déjà effectué des recherches sur leurs contacts personnels et professionnels, la plupart pour satisfaire leur curiosité. Bref, que les Google, Spock et le français Ziki , que Vnunet.fr a rencontré lors du Web3, se rassurent : le “people search” (ou la recherche de personne) a de beaux jours devant lui.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur