4G : Free donne un coup de pied dans la fourmilière mobile

4GMobilitéRégulations

Free débarque sur la 4G avec des tarifs au même prix que la 3G. Il offre aussi le forfait le plus élevé en volume. Mais la couverture Internet très haut débit mobile reste modeste.

Le lancement de la 4G par Free vaut bien des tweets de la part de Xavier Niel. Coup sur coup ce matin, il vient de donner le signal de démarrage d’une nouvelle offensive commerciale.

“#FreeMobile €19.99/m: #4G 20GB ! 4G4U :-)” et “Et sans Free, les prix de la téléphonie mobile en France, ce serait quoi ? #FreeMobile #5xmoinscher 19,99€/m. #4G 20Go”.

Free Mobile annonce un forfait 4G au même tarif que celui de la 3G. Soit 19,99 euros par mois (15,99 euros pour les abonnés Freebox). Avec les mêmes services (voix, SMS/MMS illimités et appel depuis le Portugal). Le tarif ne change pas mais le volume de données acceptable (fair use) explose : il passe de 3 Go à 20 Go en 4G (“le débit est réduit au-delà”, précise le communiqué (PDF).

C’est la meilleure offre en volume du moment. Seul Bouygues Telecom s’en rapproche avec 16 Go… mais pour 60 euros. “L’offre de Free est donc trois fois moins onéreuse que celle de son concurrent le plus proche à forfait plus ou moins comparable. Voilà qui va faire mal à la concurrence”, souligne Silicon.fr.

Petit bémol à l’engouement : le réseau 4G de Free reste encore modeste avec 700 antennes activées sur le territoire à travers plus de 1000 communes. Le réseau est en cours de déploiement : “plusieurs centaines de nouveaux sites sont attendues dans les prochaines semaines”, précise Free dans sa communication.

Selon le dernier pointage de l’ANFR (Agence nationale des fréquences), Free est loin derrière ses concurrents en matière d’antennes 4G actives. Au 1er novembre, SFR disposait de 718 antennes en services (dont 435 en 800 MHz), Orange de plus de 3400 et Bouygues Telecom de plus de 4600. Des chiffres frais de l’ANFR à date du 1er décembre sont attendus jeudi.

Dans les attributions de licences 4G par l’ARCEP en fonction des bandes de fréquences, le groupe Iliad-Free avait privilégié l’acquisition de 20 MHz dans la bande 2,6 GHz, au détriment de fréquences 800 MHz dont disposent ses concurrents et qui permettent un maillage territorial plus affiné et une meilleure pénétration intra muros.

Avec ces ressources hertziennes, Free est en mesure “d’offrir à ses abonnés” le débit théorique maximum le plus élevé du marché : jusqu’à 150 Mbit/s. Mais il faut prendre en compte le nombre d’utilisateurs connectés en simultané au réseau, le lieu d’utilisation et l’équipement utilisé. Alors prudence dans l’emballement. “C’est la même capacité qu’Orange alors que Bouygues Telecom et SFR sont limités à 100 Mbit/s”, selon Silicon.fr. Mais le LTE-A que l’on pourrait considérer comme la “4G +” se profile…

Free compte plus de 5,5 millions d’abonnés haut débit et plus de 7,4 millions d’abonnés mobiles (à fin septembre).

——————-

Quiz : Connaissez-vous vraiment la 4G ?

——————-

Credit photo : Shutterstock.com –  Copyright: plotplot


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur