4G : Free Mobile entrouvre le volet commercial

4GMobilitéOpérateursRégulationsRéseaux
xavier-niel-iliad-free

Interrogé par le magazine Complément d’enquête, Xavier Niel, principal dirigeant du groupe Iliad, a laissé entendre que Free Mobile “divisera par deux” les tarifs de la 4G.

Free Mobile compte “diviser par deux” les tarifs de la 4G.

Cette déclaration de Xavier Niel, principal dirigeant du groupe Iliad-Free*, n’est pas passée inaperçue lors du reportage que le magazine Complément d’enquête consacrait, ce jeudi soir, au déploiement des réseaux mobiles de nouvelle génération.

L’opérateur n’a pas encore lancé l’exploitation commerciale de son parc d’antennes LTE, mais promet une nouvelle guerre des prix, stratégie déjà adoptée début 2012 avec les offres 3G à partir de 2 euros par mois.

Alors qu’Orange, SFR et Bouygues Telecom ont tous les trois lancé des forfaits 4G à destination des particuliers et des entreprises, Xavier Niel préfère jouer la montre.

On les laisse relever tranquillement les prix [une augmentation de 5 euros en moyenne est prévue au 1er janvier 2014, ndlr] en les laissant croire que c’est possible […], puis on recommencera à diviser les prix par deux. On ne va pas se priver, si ?“, assure-t-il.

Et d’ajouter, toujours à propos des concurrents : “Ils se sont sentis obligés de précipiter le lancement de la 4G […] pour gonfler leurs marges“.

Bilan, leur réseau “fonctionne à l’extérieur, mais pas dans les bâtiments“…

Celui de Free Mobile n’est pas encore opérationnel. Au 1er novembre 2013, il est constitué d’un parc de 1336 antennes LTE – dont 14 actives – dans la bande de fréquences à 2,6 GHz.

Une partie de ces sites radio (549 en l’occurrence) devront être mis en service au plus tard en novembre 2014, l’autorisation d’exploitation délivrée en mai 2013 par l’Agence nationale des fréquences étant valable 18 mois.

Free ne souhaite toutefois lancer ses offres mobiles que lorsque la couverture du territoire sera jugée suffisante.

40%, 50%, 60% de la population. Les objectifs restent pour l’heure inconnus, mais Xavier Niel a donné le ton, estimant que le déploiement de la 4G dans des zones parcellaires “ne saurait rendre la commercialisation crédible”.

A noter qu’à défaut d’avoir obtenu un lot de fréquences à 800 MHz, Free Mobile dispose d’un droit d’itinérance. Un accord ne pourra néanmoins être signé que si son réseau est accessible d’au moins 25% des Français.

* Free Mobile, qui affiche une part de marché de 11% avec 7,4 millions d’abonnés, contribue fortement aux résultats du groupe Iliad.

Free Mobile

Image 1 of 15

Free Mobile : la licence symbole de la genèse
Decembre 2009 : Le groupe Iliad-Free décroche la quatrième licence auprès de l'ARCEP

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien Free ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur