4G : l’Europe investit 18 millions d’euros dans la technologie LTE

4GCloudMobilité

L’Union Européenne prépare activement l’après 3G en injectant 18 millions d’euros dans les travaux de recherches touchant les technologies très haut débit mobile LTE et LTE Advanced.

Dans son souci de doper la croissance économique et l’innovation au sein de l’Union Européenne grâce aux NTIC, la Commission européenne a décidé de s’investir dans l’avenir de très haut débit mobile en injectant, dès début 2010, 18 millions d’euros dans des travaux de recherches concernant la technologie LTE Advanced, qui servira à élaborer les futurs réseaux 4G.

Pour donner une véritable impulsion au très haut débit mobile, la norme LTE (Long Terme Evolution), qui vient d’être standardisée, semble bien positionnée pour s’imposer comme l’ambassadrice de la future 4G sous un mode LTE-Advanced.

“Avec les technologies LTE, le savoir-faire de l’Europe en matière de recherche va continuer à exercer une influence déterminante sur le développement des services et appareils mobiles dans le monde entier, comme cela a déjà été le cas avec la norme GSM au cours des dernières décennies”, a déclaré Viviane Reding, membre de la Commission chargée des télécommunications et des médias, dans un communiqué de presse.

Les réseaux sans fil 4G pourraient révolutionner l’accès à Internet et la façon dont les contenus y sont diffusés. Avec la LTE Advanced, le débit pour l’Internet mobile pourra atteindre 1 gigabit (1 000 Mbits) par seconde : les utilisateurs pourront exploiter à fond les applications mobiles consommatrices de haut débit comme la télévision mobile, le blogging vidéo ou les jeux vidéo. Autre avantage de cette technologie sans fil : elle peut être utilisée sur les fréquences existantes (2G et 3G) ou bien sur de nouvelles bandes. En outre, la LTE pourrait permettre de réduire la fracture numérique et d’apporter le haut débit dans “dans les régions moins densément peuplées'” et les zones blanches, offrant ainsi une alternative intéressante au Wimax.

Cet investissement de 18 millions d’euros dans la technologie sans fil LTE Advanced vient compléter le financement de 25 millions d’euros alloué par l’Union Européenne entre 2004 et 2007 et destiné aux travaux de recherches sur l’optimisation et la normalisation de la LTE.

La LTE commence à devenir une réalité : cette norme devrait faire l’objet d’un lancement commercial en Suède et en Norvège dans le courant du premier semestre 2010. En outre, d’autres opérateurs en Europe testent déjà la LTE, notamment au Royaume-Uni, en Allemagne, en Finlande et en Espagne. En France, les réseaux fondés sur cette technologie très haut débit couplés aux offres assorties devraient être lancés par Orange, en 2011-2012.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur