4G : Orange a lancé le chantier 1 800 MHz

4GMobilitéOpérateursRéseauxTrès haut débit
orange-4g-1800
4 0

Selon les derniers relevés de l’ANFR, Orange a commencé à expérimenter le déploiement de la 4G sur ses infrastructures à 1 800 MHz, avec 37 antennes.

Orange a commencé à tester la 4G sur la bande de fréquences à 1 800 MHz en vertu de l’autorisation que lui a accordée l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes).

C’est l’un des principaux enseignements à tirer du dernier pointage mensuel de l’ANFR (Agence nationale des fréquences) concernant l’état du déploiement des réseaux mobiles en France.

Au global, le nombre de supports 4G en service a dépassé les 18 000 au 1er août 2015. Les 113 sites recensés hors de la Métropole sont tous localisés en Nouvelle-Calédonie, seul territoire d’outre-mer à disposer du très haut débit mobile.

D’un mois sur l’autre, le nombre d’antennes allumées augmente de 2,16 %, pour atteindre les 22 169 (un support pouvant accueillir plusieurs points de connexion) sur 27 155 autorisations accordées par l’ANFR (+ 1,4 %).

Ces hausses sont principalement portées par le déploiement des réseaux 800 MHz : + 2,9 % en termes d’autorisations accordées, à 11 761 supports. Une progression plus rapide que pour le 2 600 MHz (+ 1,6 %, à 14 722 sites) et le 1 800 MHz (+ 0,6 %, à 7 123 sites), désormais exploité par trois opérateurs.

Ou plus exactement par deux d’entre eux : Bouygues Telecom et OPT Nouvelle-Calédonie, qui ont lancé des offres commerciales. Du côté d’Orange, le déploiement en reste à un stade expérimental : la mise en service ne pourra, conformément aux décisions de l’ARCEP, intervenir qu’à compter du 25 mai 2016. Free, qui a récupéré un lot de 5 MHz fin 2014, pourrait être le prochain à rejoindre la boucle.

Orange tire aussi vers le haut l’activation des fréquences 800 MHz : 169 antennes allumées (+ 3,7 % sur un mois, pour un total de 4 699), quand Bouygues Telecom en active 109 (+ 5,8 %, à 1 684).

Avec 72 activations dans cette même bande à 800 MHz (pour un total de 3 171 antennes), Numericable-SFR n’apparaît pas, sur le papier, comme l’opérateur le plus dynamique, malgré la volonté affichée par les dirigeants de rattraper la concurrence en matière de couverture 4G.

Une impression renforcée par le fait que la filiale d’Altice n’a activé aucune nouvelle antenne sur ses 940 points de connexion en 2 600 MHz ; bien que les autorisations connaissent une légère hausse.

Free emmène toujours le déploiement du 2 600 MHz, avec 267 nouvelles activations, pour un total de 4 258 – et près de 6 500 autorisations (Orange en étant à 5 565 et Bouygues Telecom, à 1 065).

A noter que la filiale du groupe BTP a déclaré 6 080 antennes en service à 1 800 MHz… contre 6 083 le mois précédent. Serait-ce, comme le souligne Silicon.fr, le même problème que pour SFR, qui s’était, le mois dernier, emberlificoté dans ses déclarations ?

Crédit photo : Christophe Lagane – Silicon.fr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur