4G : Sprint Nextel veut détenir Clearwire intégralement

4GMobilitéRégulations

Le 3ème opérateur américain veut contrôler 100% de Clearwire, fournisseur de services mobiles 4G. Mais il faut négocier avec des actionnaires minoritaires comme Comcast et Intel.

Aux Etats-Unis, Sprint Nextel veut acquérir 100% de Clearwire.

L’opérateur télécoms est déjà le principal actionnaire du fournisseur de services mobiles (51,7% des parts).

D’autres acteurs industriels comme Intel (processeurs) et Comcast (câblo-opérateur) ont également parié sur Clearwire (12,4% du capital à eux deux).

Il faut donc engager des négociations multi-partites.

Sprint serait prêt à investir 2,1 milliards de dollars pour reprendre la main totalement sur Clearwire.

“Cette proposition représente une prime de 5% sur le cours de clôture de Clearwire mercredi soir”, précise Reuters.

Mais il existe des pré-conditions : l’acquéreur Sprint est lui-même convoité par le groupe Internet japonais Sofbank.

Celui-ci a engagé un processus d’acquisition qui devrait lui permettre d’obtenir 70% du capital du troisième opérateur américain (derrière AT&T et Verizon).

Depuis 2011, Sprint étudie les multiples pistes pour redynamiser la stratégie de Clearwire et son positionnement sur le marché des services mobiles.

Historiquement orienté Wimax, Clearwire est désormais passé à une variante 4G (TDD-LTE) .

A la fin du troisième trimestre 2012, Clearwire revendique une couverture potentielle de population de 135 millions d’habitants dans 80 grandes villes américaines (dont 133 millions dans des zones 4G).

Elle disposerait de 10,5 millions de clients : 1,4 million pour ses offres de détail et 9,1 millions pour ses offres de gros (en fait, il s’agit de satisfaire les clients détenteurs de smartphones 3G/4G abonnés chez Sprint).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur