5 millions de Français utilisent l’Internet mobile

Mobilité

Selon son enquête annuelle 2009, l’ARCEP souligne que même si seulement 13% des Français surfent sur le Web depuis leur téléphone mobile, cette proportion a doublé en à peine un an.

En ce mois de décembre, l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) a levé le voile sur son enquête annuelle 2009 sur “La diffusion des technologies de l’information et de la communication dans la société française”, réalisée par le CREDOC (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie).

L’ARCEP note ainsi que les TIC ne connaissent pas la crise : la consommation de ce type de technologie a progressé de 7% en 2009. Aujourd’hui, 74% des Français ont un ordinateur à leur domicile, qui, dans la moitié des cas, est un ordinateur portable, et 82% des Français de plus de 12 ans ont un téléphone mobile.

Conséquence : l’usage de l’Internet ne cesse de se démocratiser. 67% des Français, selon les estimations du CREDOC disposent désormais d’une connexion au Web à domicile et presque la moitié (48%) s’y connecte tous les jours, alors qu’ils n’étaient à peine que 18% en 2004.

De plus en plus équipé en terminaux mobiles, l’Internet mobile fait aussi son trou et devient un usage de plus en plus plébiscité par les consommateurs. Selon l’ARCEP, 13% des Français l’utilisent, soit 5 millions de personnes (un doublement en une seule année).

Entre 2008 et 2009, ce pourcentage est passé de 12% à 19% chez les adolescents et de 12% à 27% chez les 18-24 ans.

Cet usage du Web en situation de mobilité reste surtout l’apanage surtout des jeunes (54%) et des cadres (39%).

Ceux qui ne se connectent pas à Internet depuis un mobile expliquent que c’est parce qu’ils n’en ressentent pas le besoin (45% des personnes concernées l’affirment), mais des obstacles financier (22% disent que c’est trop cher) ou technique (20% ont un mobile qui ne leur permet pas de surfer sur le Web) interviennent aussi.

L’internet “fixe” comme mobile permet également de se connecter aux réseaux sociaux, comme Facebook, MySpace et Twitter qui, s’ils font beaucoup parler d’eux, n’attirent que finalement peu les Français.  L’ARCEP souligne ainsi que seulement 23% des français de plus de 12 ans sont inscrits sur des réseaux sociaux (Facebook, MySpace, LinkedIn) et que leur popularité est surtout criante chez les plus jeunes : 65% des 18-24 ans sont inscrits à au moins un site communautaire contre 1% des seniors.


Méthodologie mise en place par le CREDOC pour la réalisation de son enquête “La diffusion des technologies de l’information et de la communication dans la société française”
Enquête réalisée en face à face en juin 2009 auprès de 2 220 personnes représentatives de la population de 12 ans et
plus en deux échantillons distincts :

-2 008 personnes de 18 ans et plus
-212 personnes de 12 à 17 ans
Décrit l’équipement et les usages des individus (et non pas des ménages).
Cette enquête est réalisée pour la neuvième année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur