500 tentatives d’intrusion par mois dans les PME

Cloud

Les petites et moyennes entreprises sont chaque mois la cible d’une moyenne de 500 attaques incapacitantes, virus ou vers.

Voilà ce qui ressort d’une étude réalisée à la demande de Radware, fournisseur de produits “Intelligent Application Switching”. Pas moins de 70 % des PME interrogées ont même dû affronter 1 500 attaques en deux semaines au mois d’août – un pic dû en grande partie à la propagation du virus SoBig. De plus en plus d’entreprises utilisant des applications distribuées, basées sur le Web, la plupart des menaces visent ce niveau d’application via le port 80, selon les enquêteurs.

Le fait que même les plus petites entreprises soient attaquées si intensivement signifie, selon Radware, qu’aucune d’entre elles n’est à l’abri d’intrus et que les grandes sociétés éprouvent encore plus de difficultés. “Les entreprises qui n’essaient pas de repousser à l’extérieur de leur réseau ces attaques virales risquent d’être complètement paralysées”, prévient Anthony Crowley, directeur pour l’Amérique du Nord de Radware, qui tente bien entendu de se présenter comme un fournisseur de solutions idéales contre ce genre de problèmes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur