60 Go dans le creux de la main

Cloud

Le nouveau record de densité de stockage sur un produit commercialisé permet à Toshiba de présenter deux mini disques dur de 30 et 60 Go.

Toshiba vient de franchir un nouvel échelon dans la capacité de stockage des mini disques durs. Le fabricant nippon vient de présenter deux nouveaux modèles de 1,8 pouce (en fait, 5,4 centimètres de large). Le premier, le MK6006GAH, dispose d’une capacité de 60 Go. Le modèle MK3006GAL se contente de 30 Go. Mais sur un seul plateau. Du coup, l’épaisseur du disque ne dépasse pas 5 millimètres contre 8 pour le 60 Go.

35 % plus petit

Toshiba est parvenu à atteindre une densité record de 93,5 gigabits par centimètre carré (un peu moins de 12 Go). Une densité obtenue essentiellement grâce à la réduction de la taille des composants. Le constructeur explique avoir remplacé le Pico Sliders, un module chargé de maintenir la tête de lecture à la distance idéale du plateau, par le Femto Sliders “qui est 35 % plus petit et plus léger”, explique le communiqué. Une technologie déjà exploitée dans le Microdrive de 4 Go développé par Hitachi (voir édition du 27 août 2003). Des efforts ont également été porté sur la résistance au choc et l’émission de bruit. Les nouveaux mini disques durs supportent jusqu’à 500G/2 ms en mode fonctionnel et 1 500G/1 ms en mode arrêté, selon le constructeur (à titre de comparaison, le Microdrive d’Hitachi supporte 200G/2 ms en mode opérationnel et 2000G/1 ms en mode arrêté). Côté bruit, les modèles 30 et 60 Go émettent respectivement 16 et 18 dB (soit environ le niveau sonore d’un jardin).

Interfacés en Ultra DMA 100, les disques travaillent à la vitesse de 4 200 tours par minute et disposent d’une mémoire tampon de 2 Mo pour une interface. Ils se destinent aux baladeurs numériques (bientôt des iPod 30 et 60 Go?), assistant personnels, voire les appareils photos numériques et autres produits nomade nécessitant un support de stockage important. Devraient particulièrement être visés les magnétoscopes numériques portable qui, à l’image du nouvel MV400 d’Archos, devraient apparaître massivement sur le marché. Les prix n’ont pas été précisés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur