600 millions de smartphones Samsung à la merci d’une faille SwiftKey

SécuritéVirus
swiftkey-samsung
4 3

Un malware profite d’une faille affectant le clavier virtuel SwiftKey des smartphones Samsung pour accéder à l’intégralité des fonctions et capteurs du terminal mobile.

Une vulnérabilité majeure vient d’être dévoilée par NowSecure. Elle touche le clavier virtuel SwiftKey préinstallé sur un grand nombre de smartphones du constructeur coréen Samsung et permet d’installer un logiciel malveillant sur le terminal lors de la mise à jour de l’application.

Tous les smartphones de la firme sont concernés, depuis le Galaxy S4 jusqu’au S6. Environ 600 millions de machines seraient touchées par cette faille, relativement simple à exploiter par les pirates.

Le téléchargement de paquets logiciels dédiés à SwitftKey s’effectue en effet en clair sur le réseau.

Rien de plus simple donc pour un pirate que d’opérer une attaque de type man-in-the-middle lors du téléchargement et de remplacer la mise à jour légitime par un logiciel indésirable, lequel sera installé avec des droits étendus et pourra donc accéder à l’intégralité des fonctions et capteurs du téléphone.

Découverte en novembre 2014, cette faille a été corrigée par Samsung début 2015. Problème, il faut maintenant attendre que les opérateurs veuillent bien diffuser cette mise à jour sur les téléphones qu’ils ont vendus, fait remarquer Silicon.fr.

Ce processus pourrait prendre plusieurs mois, ce qui met malheureusement en lumière le problème de la sécurité des terminaux mobiles, qui devient de plus en plus critique.

Dans la phase d’équipement qui s’est déroulée ces dernières années, cette problématique n’a malheureusement été prise en compte ni par les constructeurs, ni par les opérateurs, ni même par les utilisateurs.

 

Crédit image : Zeynep Demir – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur