802.11 b dans Windows XP contre Airport 2

Cloud

La sortie de Windows XP en octobre prochain verra la légitimation massive du standard 802.11b adoptée par Apple depuis 1999. La firme de Redmond se hâte de combler son retard de deux ans sur celle de Cupertino. Apple prépare la deuxième génération de produits issue du standard de l’IEEE. Des liaisons multipoints et l’augmentation des débits seraient à prévoir.

La sortie de Windows XP est saluée comme un des événements majeur de l’année : comme pour Apple avec son “risque Mac OS X” (la firme peut louper la transition vers le nouveau système d’exploitation), XP représente un risque encore plus important pour Microsoft ! Avec cette application, la firme de Redmond poursuit sa politique d’intégration des logiciels, se coupe de certaines technologies du Web et en ajoute d’autres qu’elle ne supportait pas. Le standard IEEE 802.11b en fait partie. Son intégration dans le logiciel système de la firme de Redmond est une légitimation du choix fait par Apple en 1999 avec l’intégration de sa solution Airport, basée sur ce standard, dans le premier iBook qu’elle a lancé. Ce choix de Microsoft suit deux années de lutte entre solutions techniques qui ne permettaient pas d’assurer le succès de la norme 802.11b. Celle-ci n’est pas exempte de défauts, notamment en matière de sécurité, révélés plusieurs fois par des équipes universitaires (voir édition du 6 août 2001).

L’autre technologie sans fil comparable, HomeRF, a vu le nombre de ses partisans s’éroder depuis le début de l’année. Cette autre norme, permettant des débits moindres à son lancement (mais qui ont été améliorés depuis), utilise pourtant une technologie qui la rend plus sûre. Elle était présente également plus tôt sur le marché, promue notamment par la société Proxim. Celle-ci offre aujourd’hui les deux solutions de transmission sans-fil à ses clients, leur permettant même de panacher l’utilisation des deux standards. L’adoption massive du standard dont l’IEEE a fait la promotion risque toutefois de marginaliser HomeRF, qui n’est plus mise en avant par certains de ses plus puissants soutiens, comme Intel (voir édition du 21 mars 2001).

Plusieurs technologies pour Airport 2

L’arrivée du standard utilisé par l’Airport d’Apple dans Windows XP se fait au moment même où la firme de Cupertino testerait de nouvelles implémentations de cette technologie sans-fil, encore appelée “Ethernet sans-fil”. Selon Macosrumors, Apple disposerait de prototypes dans ses ateliers, lui permettant de tester deux nouveaux formats de transmission de données sans-fil : les dérivés 802.11a et 802.11g (voir édition du 28 mai 2001). Le premier multiplie par cinq le débit, le faisant passer à 54 Mo/s, mais réduit la portée des deux tiers, la faisant passer à 16 mètres (Airport est utilisable à 50 mètres aujourd’hui). Le second dérivé double le débit à 22 Mo/s à une distance similaire ou étendue. Mais d’autres technologies seraient également expérimentées par Apple et permettrait à Airport de réaliser du Multipoint à Multipoint (MPtMP) qui permettrait de constituer des réseaux de bornes et d’augmenter les portées de réseau Airport, voire de remplacer avantageusement l’Ethernet filaire. Aucun de ces choix technologiques n’aurait encore été fait, mais pourraient s’embarquer dans la version 2 d’Airport dès début 2002. Le temps de laisser à Microsoft le soin de ne plus passer pour le dernier de la classe avec son XPort ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur