802.11n : Aruba Networks veut vulgariser le Wi-Fi nouvelle génération en France

Cloud

Aruba Networks, fournisseur américain de solutions sans fil, cherche à booster les ventes de ses points d’accès en 802.11n et baisse les prix de manière drastique.

Aruba Networks accélère le pas avec des points d’accès Internet sans fil sous la norme 802.11n après la récente standardisation IEEE.

Le fournisseur américain de solutions sans fil pour le compte des entreprises met l’accent sur les nouveautés technologiques et la baisse de prix drastique de son produit.

L’AP-105 (photo ci-dessous) devient donc son nouveau produit d’appel. Petite différence par rapport à la génération précédente AP-125 : les antennes sont intégrées sur le point d’accès, qui propose une radio double en 2×2 MIMO (avec des débits théoriques de 300 Mbit/s par radio).

“Avec les divers drafts de la norme 802.11n, il y a quelques modifications mineurs mais les paramètre étaient adaptables sur nos produits. Nos premiers clients n’ont rien à changer”, assure Jean-Michel Courtot, responsable avant-vente d’Aruba Networks.

L’objectif est maintenant de convaincre ses clients à adopter le Wi-Fi nouvelle génération. En France, seulement 20% des clients d’Aruba ont adopté le “802.11n”, Sachant que ce type d’équipement est disponible depuis un an (la proportion restante des clients est donc scotchée aux normes 802.11a, b ou g).

Pour les inciter à changer de matériel Wi-Fi, Aruba Networks mise sur un prix attractif : le point d’accès AP-105 coûte seulement 695 euros. Un tarif réduit de moitié par rapport à la génération précédente, assure notre interlocuteur.

“C’est une preuve de notre capacité à développer des nouveaux composants moins chers, à optimiser les coûts de fabrication, à diminuer les coûts d’emballage et à fournir des efforts en termes marketing”, commente Jean-Michel Courtot.

Selon Aruba Networks, la nouvelle ère du 802.11n, censée procurer mobilité et performance, pourrait terrasser les déploiements filaires Ethernet en entreprise. “Il existe une véritable concurrence. Je citerais le cas d’un client sur le Salon aéronautique du Bourget qui a préféré déployer un réseau mesh plutôt que de l’Ethernet”, glisse Jean-Michel Courtot.

“Pourtant, l’environnement était sensible : les communications voix et les transmissions data étaient chiffrées en raison des éventuelles retombées business, nous avons fourni un accès guests aux journalistes présents sur place et avons assuré la connectique (scanner, imprimante…).”

Aruba Networks revendique 7600 clients dans le monde. Selon le cabinet d’études Dell’Oro au deuxième trimestre 2009, Aruba disposerait d’une part de marché de 16,1% sur les équipements 802.11n (points d’accès, switches, appliances) tandis que ses concurrents (Cisco, Motorola, HP/ProCurve, Meru) ne dépasseraient pas la barre des 10%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur