850 millions de collaborateurs à distance d’ici 2009, selon IDC

Mobilité

Dans quatre ans, le recours à une forme de télétravail pourrait toucher un quart de la population active dans le monde.

Compte tenu de la généralisation des accès aux réseaux à distance et des technologies sans fil au sein des organisations, un groupe d’experts estime que le nombre de collaborateurs d’entreprises travaillant en situation de mobilité passera de plus de 650 millions en 2004 à 850 millions en 2009. Ce qui représenterait, à cette échéance, un quart de la population active dans le monde.

Depuis 1999, le cabinet d’études IDC étudie l’évolution de la population de travailleurs qui exercent leur activité à distance par zones territoriales et par pays. Selon les tendances qu’IDC a recensées dans la dernière version de son étude sur ce sujet, la région Asie-Pacifique (hors Japon) dispose du plus important vivier de télétravailleurs, suivie des Etats-Unis et de l’Europe de l’Ouest.

70% des travailleurs américains en 2009

Les Etats-Unis disposaient du plus important taux de travailleurs mobiles en 2004 et pourraient atteindre les 70% d’ici 2009, devenant ainsi la première zone sur les cinq couvertes par l’étude d’IDC.

“Les groupes industriels qui déploient des solutions mobiles et les fournisseurs qui proposent des solutions mobiles à leurs clients devraient se concentrer sur les régions en voie de développement dans lesquelles la mobilité prend son essor, particulièrement dans les zones où le déploiement de services mobiles pour les entreprises risque de dépasser les technologies classiques qui s’appuient sur des connexions filaires”, commente Stephen Drake, directeur d’études pour les services Mobiles & Logiciels chez IDC.

Le cabinet d’études a divisé la population de télétravailleurs en trois grandes catégories : les employés en situation de déplacement au sein d’une entreprise, les employés nomades hors entreprises et les travailleurs qui exercent leur activité à domicile.

(Article traduit de Vnunet.com en date du 16 octobre 2005)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur