87% des PME françaises disposent d’un accès haut débit

Cloud

L’enquête 2005-2006 de BNP Paribas Lease Group fait le point sur l’équipement et les usages TIC dans les entreprises de 6 à 200 salariés.

BNP Paribas Lease Group vient de diffuser son enquête annuelle sur l’usage des technologies de l’information et de la communication (TIC) au sein des PME-PMI*. Pour l’édition 2005-2006, les résultats du rapport portent sur la France et quatre autres pays européens (Allemagne, Italie, Espagne et Royaume-Uni).

Elle se révèle instructive à double titre. Primo, cette étude, réalisée chaque année, permet de voir l’évolution des usages dans le temps. Secundo, une comparaison avec nos voisins européens permet de voir les points faibles des PME-PMI de l’Hexagone.

Investissements informatiques, usages de l’Internet, choix télécoms?Le département reprenant toutes les offres de crédit du groupe (particuliers et professionnels) de BNP-Paribas a réalisé un état des lieux de l’usage des TIC au sein des petites et moyennes entreprises.

Première statistique sous le signe de la stabilité : en 2005, 28% des investissements des PME ont été consacrés aux technologies de l’information (informatique, bureautique et téléphonie). Cette part n’a pas varié par rapport à l’année précédente.

Equipement informatique en forte hausse dans les services et le commerce de gros

Commençons par les bonnes nouvelles sur le front des achats d’ordinateurs : en 2005, cette ligne de dépense a augmenté dans 60% des PME françaises. Le nombre moyen de nouveaux ordinateurs varie en fonction des secteurs d’activité.

Dans le domaine des services, une PME a acheté en moyenne 5 ordinateurs (l’indice était de 3 en 2004). Pour le commerce de gros, l’évolution est également flagrante : 5,2 ordinateurs en moyenne en 2005 contre 2,5 l’année précédente. Le transport reste le secteur dans lequel la croissance d’équipement est le plus faible : 1,3 en 2005 (en progrès toutefois de 0,4 point par rapport à 2004).

Dans les autres européens faisant partie du panel, les achats des ordinateurs sont orientés vers la hausse : 23% pour l’Allemagne (+ 4 points), 17% pour l’Italie (+2 points) et le Royaume-Uni se situe à 27%. A noter le bond spectaculaire de l’Espagne : + 12 points en un an (ce qui lui permet d’atteindre 28%).

L’open source et la voix sur IP se propagent-ils dans les PME ?

Elément nouveau dans cette étude 2005 : BNP Paribas Lease Group a interrogé les dirigeants des PME sur leurs équipements en logiciels libres ou open source (type Linux).

D’emblée, Vincent Becquey, Responsable des études économiques du pôle crédit du groupe bancaire, exprime des réserves sur la pénétration jugée sur-évaluée de ce type d’outils : 20% des PME interrogés indiquent exploiter un système d’exploitation open source. 32% auraient adopté des logiciels de bureautique du monde libre, 34% d’entre elles se seraient emparées d’applications métier dans ces environnements alternatifs et 17% assurent utiliser “d’autres logiciels” du même acabit.

Pour pondérer ces résultats, notons qu’un taux non négligeable de PME n’ont pas répondu à cette partie de l’étude (entre 19% et 35% d’abstention en fonction des produits), ce qui pourrait suggérer une méconnaissance de l’open source de la part des dirigeants des PME.

Sur le thème des éclairages nécessaires en matière de télécoms, le cas de la voix sur IP a besoin d’un coup de pouce. Alors que 19% des PME déclarent vouloir renouveler leur matériel de téléphonie fixe, seulement 30% des entreprises songent à opter pour des solutions VoIP.

Il reste donc une grande marge de manoeuvre pour expliquer les bienfaits de ce type de solutions. La semaine dernière, EBG, le club d’affaires français dédié à l’e-business, a débuté la diffusion d’un manuel sur la voix sur IP dans les entreprises (voir édition du 17 janvier 2006).

Le Wi-Fi fait son entrée dans les PME

La pénétration de l’Internet dans les entreprises n’est plus un combat. BNP Paribas Lease Group recense uniquement 7% des PME-PMI ne disposant pas de connexions. Ces “irréductibles” – selon l’auteur du rapport – sont localisés dans les petites structures des secteurs du transport, BTP et commerce de détail.

Mais la donne change en matière de haut débit : désormais, 89% des PME sont équipées d’une connexion à haut débit contre 75% lors du même pointage effectué en 2004. Quatre régions montrent un retard d’équipement en accès à large bande à destination des PME : le Centre, le Limousin, la Bourgogne et la Franche-Comté.

Autre surprise : les PME commencent à parler Wi-Fi. 13% des dirigeants d’entreprises sondés déclarent pratiquer l’Internet sans fil.

Manque de pertinence des sites Web des PME

En termes de sites Internet ouverts, le taux plafonne à 52% pour les PME françaises. C’est le plus faible niveau comparé aux quatre pays européens. Et sa pertinence reste à prouver : dans 4 cas sur 10, le site web d’une PME manque de réactualisation. L’Allemagne sort vainqueur du classement avec 82% de PME affichant un site Web contre 77% pour l’Italie et le Royaume-Uni.

Le commerce électronique entre progressivement dans les moeurs : 41% des entreprises française indiquent recueillir des commandes et des réservations en ligne. C’est un saut de six points par rapport à 2004. Mais seulement 7% des sites des PME intègrent une option de paiement en ligne. Le commerce électronique est en plein boom au Royaume-Uni. Cette pratique serait évaluée à 60% outre-Manche.

*Technologies de l’information et des communications 2005-2006. Etude réalisée par BNP Paribas Lease Group. Cette année, 91 500 entreprises françaises ont été interrogées (2000 pour la partie européenne). Seules les 5000 premières réponses ont été prises en compte dans le rapport.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur