A. Closson (Amen): “Avec le rachat par Dada, nos intérêts sont préservés”

Cloud

Après l’annonce du rapprochement avec le groupe italien de services Internet, le PDG de l’hébergeur français revient sur l’impact business.

17,5 millions d’euros. C’est le chèque que le groupe Dada, prestataire italien de services Internet, a signé à Claranet pour acquérir son pôle d’hébergement Amen d’origine française. Paolo Barberis, PDG du groupe acquéreur, l’avait indiqué dans une récente interview à Vnunet.fr : le rachat d’Amen va permettre d’étendre ses activités en Europe.

De son côté, Amen a informé ses clients de son rachat par Dada le 17 Juillet dans une newsletter spéciale. Entretien avec Alain Closson, PDG d’Amen Group, qui revient lui aussi sur les bénéfices de cette opération. (Interview réalisée le 18 juillet 2008)

Vnunet.fr: Que va devenir Amen après son acquisition par le groupe Dada ?
Alain Closson: Tout d’abord, je tiens à vous dire qu’en interne, j’ai informé les équipes de ce rachat. Le sentiment est très bon et les intérêts d’Amen sont préservés. Dans cette opération, Claranet a fait le meilleur choix car toutes les parties sont gagnantes. Dada a pour ambition de devenir un groupe européen autour de la publicité, du marketing interactif et des solutions professionnelles pour développer sa présence sur Internet (noms de domaine, hébergement mutualisé, serveurs dédiés).

Vnunet.fr: Quelles sont vos ambitions sur le marché européen ?
A. Closson: Nous sommes leader au Portugal et en France sur notre cible (TPE, freelances, PMI-PME). Dada souhaite construire un groupe européen et arriver sur des marchés réputés difficiles comme l’Allemagne avec des acteurs bien implantés comme 1et1 ou encore Strato. Nous devrions conserver notre marque même si Dada est présent au Royaume-Uni avec Namesco et en Espagne avec Nominalia. Notez que sur le marché italien, Amen fusionnera sans doute sa base clients avec celle de Register.it.

Vnunet.fr: Amen n’était pas registrar accrédité Icann. Comptez-vous profiter de l’accréditation de Register.it (propriété du groupe Dada)?
A. Closson: Il est trop tôt pour le dire car nous devons discuter avec notre partenaire historique Network Solutions. Mais il n’est pas impossible que d’envisager le développement rapide de nouvelles offres avec l’appui de Register.it, comme l’a confirmé dans vos colonnes Paolo Barberis. Nous en reparlerons donc dans les semaines à venir.

Vnunet.fr: Comment se sont passées les trois années dans le giron de Claranet ?
A. Closson: Claranet a apporté à Amen son expertise technique et notamment son réseau à portée européenne. Cela a profité à renforcer la qualité de nos offres et donc la satisfaction de nos clients. C’est sans doute aussi pour cela que la valeur de la société a presque quadruplé en trois ans et que nous avons un taux de renouvellement très fort sur notre base de clients professionnels. Face à des concurrents comme OVH, nous avons souhaité nous orienter vers des offres complètes plus SaaS (software as a service) et non de simples briques. Aujourd’hui, certains essayent même de copier notre stratégie…

Vnunet.fr: Claranet va continuer à travailler avec vous ?
A. Closson: La cession prévoit un contrat dit de “transition service agreement”. Dans les faits, il s’agit d’une période de trois ans durant laquelle Amen pourra continuer d’utiliser le réseau et les moyens de Claranet. Au terme de cette période, une clause de sortie est prévue. Cela nous laissera un an pour faire évoluer notre infrastructure. Nous n’avons encore rien décidé à ce niveau et pour l’instant, aucune migration n’est envisagée.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur