A l’est se lève le Computex

Mobilité

AMD a choisi Taipei et le salon Computex pour présenter ses nouveaux processeurs. Une annonce qui illustre bien la tendance actuelle du marché matériel a pousser vers l’Asie, là où se trouvent les usines et de plus en plus les donneurs d’ordres. Même les maîtres de la Sillicon Valley ont fait le déplacement.

Moins connu que le Cebit de Hanovre ou PC Expo à New York, Computex, qui se déroule chaque année depuis 20 ans à Taipei, sur l’île de Taiwan, rassemble la fine fleur des constructeurs informatiques mondiaux. Outre les grands fondeurs (Intel, AMD, National Semiconductor, Via) viennent aussi s’exposer dans ce salon, qui s’étend sur près de 20 000 mètres carrés, les différents intégrateurs et constructeurs asiatiques qui produisent une grande part des composants utilisés dans nos PC. Cette année, les nouveautés sont nombreuses et témoignent de la vitalité de ces sociétés asiatiques sur les marchés des systèmes embarqués et des télécommunications. Si ce n’est pas forcément sur ce salon que d’importants contrats seront conclus, la présence à Taipei pour un constructeur est indispensable pour montrer son activité en Asie.

Ainsi, la décision d’AMD de présenter ses nouveaux processeurs (voir édition du 5 juin 2000) ici plutôt qu’à la fin du mois à PC Expo à New York correspond à la fois à l’engouement du public japonais voisin pour les puces AMD et à la volonté du texan de couper l’herbe sous le pied d’Intel, qui ne présente ici qu’un chipset, le i820E, et qui attendra la fin du mois pour présenter les Celeron II. La place laissée vacante par Intel permet donc à d’autres de se mettre en avant, tel que l’a fait AMD mais aussi Via. En effet, Via présentait non seulement ses chipsets pour Athlon mais surtout une nouvelle version du Cyrix III, issu cette fois du projet Samuel et non plus Joshua (voir édition du 15 février 2000). Cadencées entre 533 et 667 MHz, ces puces devraient fournir une alternative de plus aux constructeurs pour les PC d’entrée de gamme, entre les Celeron II et les Duron.

Autre retour sur le devant de la scène, celui de Rise. Ce fondeur, qui a vendu l’an dernier une grande partie de ses brevets à SiS, revient avec une puce dite SOC pour System On a Chip destinée principalement aux terminaux Internet de tous genres. La firme serait sur le point de signer un accord avec l’européen ST Microelectronics pour la production massive de ses puces. Transmeta est aussi présent au Computex mais sans réelle nouveauté et surtout sans appareils exploitant ses deux processeurs Crusoe.

Enfin, la plupart des grands constructeurs sont aussi sur le Computex. Si leur présence est souvent discrète, Compaq ou Hewlett Packard ont tenu à être là pour présenter leurs machines à base de processeurs AMD.

Pour en savoir plus : Le site officiel du Computex (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur