A quoi ressemblera le futur Windows ?

Cloud

Les dirigeants de Microsoft ont profité de plusieurs conférences pour lever le voile sur les futures orientations de Windows. Avec au menu, l’enracinement d’Internet Explorer et des services en ligne au sein du système d’exploitation.

Lors d’une conférence la semaine dernière à Atlanta, le directeur général (CEO) de Microsoft Steve Ballmer a mis l’accent sur le virage Internet de la société, et donné quelques pistes sur l’évolution de Windows. Selon les propos rapportés par la presse américaine, il a insisté sur le fait de pouvoir gérer ses informations depuis la Toile, par exemple en créant un site éphémère, en quelques clics, pour servir de lieu d’échange de documents. L’idée est de pouvoir échanger l’information non seulement entre les organiseurs de poche, ordinateur et autres téléphones mobiles, mais aussi de façon transparente entre le système d’exploitation, les logiciels et la myriade de services qui deviennent disponibles sur le Net. “Imaginons que je sois en vacances. Alors je vais sur le site Myvacation.com, je luis dis d’enregistrer mon vol, de noter mon heure d’arrivée sur l’agenda de ma soeur, et de la prévenir que mon avion sera en retard de plus d’une demi-heure”, a imaginé Steve Ballmer.

Durant une conférence auprès des développeurs Microsoft à Orlando en Floride, Bill Gates a aussi insisté sur la relation étroite entre Windows et les outils de développement de services en ligne réunis sous le nom “.Net” (voir édition du 23 juin 2000). “Tout ce qui était une application devient un site Web”, a déclaré le fondateur de la société. Un virage majeur, puisque la société a fondé son succès autour du logiciel pour PC de bureau.

Au sein de Windows, la plaque tournante de ces services est bien sûr le navigateur Internet Explorer, dont la version 5.5 vient d’être lancée (pas encore en français). Cette place centrale, qui illustre aujourd’hui les enjeux de la lutte passée face au logiciel Communicator de Netscape, sera encore plus importante au sein des futures versions de Windows. La prochaine mouture est désignée sous le nom de code Whistler. Attendue pour la mi-2001, elle doit fusionner les versions professionnel et grand public de Windows dans un coeur 32 bits. Une version a déjà été livrée aux développeurs, mais les nouveautés stratégiques ne sont pas encore divulguées. Selon le site américain Wininformant, le panneau de contrôle a été simplifié et l’utilisateur peut modifier l’interface du bureau et des applications à l’aide d’une fonction “Visual Styles” qui présente différents habillages (skin) avec une orientation grand public ou professionnel, au choix. A Orlando, Bill Gates a indiqué qu’une amélioration importante aura lieu pour la fin 2002 avec l’ajout d’une ligne de commande (appelée en anglais type-in box) pour lancer des recherches sur le Web ou sur l’ordinateur en formulant sa question en langage naturel.

Enfin, il faut signaler l’arrivée de la version 64 bits de Windows 2000 pour les serveurs et stations de travail équipés du processeur Itanium d’Intel. La technologie permet de traiter davantage d’informations par cycle de processeur, d’où des progrès attendus dans le calcul des algorithmes et la gestion des données dans un cache. L’éditeur a par ailleurs présenté quelques éléments de sa stratégie de location d’applications en ligne pour les entreprises. Encore balbutiante, cette mutation dans le monde professionnel devrait servir à mieux cerner l’intérêt économique et pratique de l’utilisation en ligne. Reste à garantir aux particuliers qu’ils auront bien les débits, les services et la confidentialité nécessaires pour passer au 100 % Web.

Pour en savoir plus : Internet Explorer 5.5


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur