A2B gère le parc informatique de BNP-Paribas

Cloud

BNP-Paribas, 2IS et Atos Origin viennent d’annoncer la mise en place d’une structure commune. A2B, créée depuis 6 mois, est spécialisée dans la gestion et la maintenance de parcs informatiques.

C’est dans le but de professionnaliser la gestion de son parc informatique que la BNP-Paribas annonce la création d’une société spécialisée dans la gestion et la maintenance informatique. La banque, qui externalisait déjà cette gestion, ne peut plus répondre à ses besoins. Le parc informatique de BNP-Paribas regroupe en effet 4 000 serveurs, 2 300 guichets automatiques et 40 000 postes informatiques.

La banque utilisait déjà les services d’Atos Origin, spécialisée dans l’infogérance, et de 2IS, centrée sur l’organisation et les services opérationnels autour des infrastructures technologiques distribuées. BNP-Paribas officialise ses rapports avec ces deux sociétés en créant une nouvelle entité, A2B. Celle-ci propose des services d’assistance et de support aux utilisateurs de grands systèmes d’information. La société est toutefois sous pavillon d’Atos Origin, puisque cette dernière possède 51 % du capital, 2IS, 34 % et BNP-Paribas 15 %.

Une structure créée spécifiquement pour BNP-Paribas

Evidemment, le premier client de cette SSII est BNP-Paribas. La société, selon Marc Adler, responsable marketing chez Atos, a vocation à s’agrandir et à accueillir des clients supplémentaires. Toutefois, il reconnaît aussi que la société a été créée pour répondre aux besoins de BNP-Paribas et ne pourrait aujourd’hui faire face à la demande de nouveaux clients. A2B compte aujourd’hui 120 salariés.

Pour Atos, les grands groupes se tournent aujourd’hui clairement vers l’infogérance. “Je crois que l’on ne peut pas être performant partout et que les acteurs doivent faire ce en quoi ils sont spécialisés. On va dès lors vers une professionnalisation de la maintenance et de la gestion informatique”, déclare Marc Adler. Même constat du côté des analystes qui estiment que la croissance de ce marché sera de 45 % d’ici à 2002. Pierre Audoin Conseil estime à ce titre que le marché de la gestion de parcs micro devrait représenter près de 6,9 milliards de francs en 2002. BNP-Paribas a semble-t-il compris tout l’enjeu de ce secteur et entend bien, tout en optimisant sa gestion, récolter les fruits de ce marché qu’il considère, à juste titre, porteur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur