Abu Dhabi investit chez AMD

Mobilité

L’émirat arabe s’offre 8,1 % du capital du fondeur, d’une valeur totale de 622 millions de dollars.

Le gouvernement d’Abu Dhabi a acquis 8,1 % du capital du fondeur AMD (Advanced Micro Devices). Selon les termes de l’accord, 49 millions d’actions seront cédées au prix de 12,70 dollars, soit un fonds de 622 millions de dollars pour AMD. L’entreprise de Sunnyvale envisage d’utiliser ce capital pour financer ses efforts de recherche et développement ainsi que ses activités de production.

L’acquisition a été conclue par Mubadala, une société d’investissement détenue par le gouvernement d’Abu Dhabi. Mubadala possède plusieurs holdings, notamment un constructeur naval, une société de location d’avions, ainsi qu’une participation dans le capital du constructeur automobile néerlandais Spyker.

AMD a rappelé que l’accord ne permettait pas à Mubadala d’obtenir un pouvoir de contrôle ni de siéger au conseil d’administration. L’accord assurera à AMD une entrée d’argent pour le moins bienvenue. Empêtrée dans une longue bataille avec son concurrent Intel, la société a enregistré plus d’1,9 milliard de dettes depuis le début de l’année. AMD a consacré tous ses efforts cette année à tenter de rattraper Intel, qui jouit d’une position exclusive sur le marché des processeurs quatre coeurs.

En septembre, AMD a commercialisé sa gamme de processeurs quatre coeurs que beaucoup ont jugée supérieure à celle d’Intel. Mais dès le mois de novembre, Intel a surenchéri avec le lancement de son processeur Penryn gravé en 45 nm. AMD lancera à son tour, courant 2008, un processeur 45 nanomètres développé en partenariat avec IBM, Toshiba et Sony.

Adaptation de l’article AMD taps into Abu Dhabi de Vnunet.com en date du 16 novembre 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur