Accompagnement start-up : nouvelle session du Founder Institute en France

EntrepriseStart-up
founder-institute-ouverture-nouvelle-session

Un nouveau cycle d’inscription démarre au Founder Institute de Paris. Cette initiative en provenance de la Silicon Valley veut attirer des porteurs de projets start-up attractifs avec le soutien de Microsoft (bonus vidéo).

La huitième session du Founder Institute Paris démarre.

Il s’agit d’un “programme d’accélération” pour les start-up françaises destiné à prendre leur envol plus rapidement, tout comme Le Camping installé au Palais Brongniart.

Il s’échelonne sur 4 mois ou 14 semaines. Une trentaine de start-up entre dans la boucle pour chaque session.

Les inscriptions sont ouvertes pour la nouvelle édition sur le site Internet de l’organisation (comptez 1000 euros).

Entre septembre et octobre, des sessions sont ouvertes à tous dans les locaux de l’initiative Spark Paris (mise à disposition de ressources pour les start-up sous la houlette de Microsoft).

En association avec Cap Digital, Microsoft Bizspark France (en charge de l’espace Spark), Isart Digital et Brunswick Avocats, le programme d’accompagnement du Founder Institute dans l’Hexagone est réalisé avec l’aide d’une cinquantaine de “mentors” (créateurs d’entreprises, investisseurs et/ou experts français et internationaux).

Sachant que la sélection des candidats s’effectue sur “la personnalité des équipes et des porteurs de projets” (un test QCM psycho-technique réalisé en ligne).

Créé dans la Silicon Valley en 2009, The Founder Institute est désormais installé dans 9 pays européens et 50 villes dans le monde.

Depuis son installation à Paris en février 2010, il a accompagné plus de 60 start-up (“plus de la moitié ont levé des fonds, embauché des collaborateurs ou réalisent un chiffre d’affaire de plus de 100 000 euros”) et reçu plus de 150 porteurs de projet dans son programme structuré de 4 mois.

Pour illustrer le marché français, l’organisation aime mettre en avant le cas d’i-Dispo, un service de conciergerie en ligne créé en juillet 2010 par Ismaël Nzouetom. La start-up a levé un million de dollars en novembre 2012.

Lors du salon LeMobile (mars 2013), nous avions interviewé en vidéo Alain Baritault, ex-journaliste high-tech qui anime désormais le réseau Founder Institute en France.

Il signale une particularité de ce dispositif d’aide : The Founder Institute prend une option d’achat exercée en cas de “valorisation du capital” de la start-up inscrite au programme (rachat entreprise, entrée en Bourse, levée de fonds en vue d’une intégration…).

Suivez attentivement les précisions fournies.

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur