Acer est-il tombé dans un trou noir ?

CloudMobilitéTablettes

Remaniement de son organisation, licenciement prévus en Europe, recul des prévisions de ventes de sa tablette Iconia, effondrement du marché des netbooks : Acer est à la peine.

Les temps sont durs pour Acer. Le deuxième constructeur mondial de PC a annoncé qu’il compter licencier « ces prochains mois » 300 de ses salariés basés en Europe.

Le constructeur taïwanais a en effet enregistré d’importantes pertes au premier trimestre, couplées à un ralentissement économique en Asie.

Acer a également du mal à se distinguer sur le marché des tablettes, de plus en plus encombré, en amorçant tardivement ce virage, avec sa première ardoise Iconia sous Android, qui n’est sorti qu’en avril dernier.

Aux dernières nouvelles, le fabricant asiatique a annoncé réduire de moitié les prévisions de ventes de son Iconia. Les livraisons de sa tablette devraient passer de 2,5 à 3 millions d’unités, contre les 5 à 7 millions attendues initialement.

Important vendeur de netbooks il y a encore quelques mois, Acer est aussi obligé de revoir ses ambitions à la baisse sur ce secteur. Il serait prêt à brader ses netbooks pour se débarrasser de son stock, soit au moins de trois millions d’unités pour la région EMEA.

Rappelons qu’en avril dernier, Acer avait amorcé sa réorganisation en débarquant son P-DG Gianfranco Lanci, et en mettant en place sa nouvelle division Acer Touch Business Group, qui couvre les développements des smartphones et tablettes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur