Acer met à l’honneur les nouveaux processeur mobiles d’AMD

Mobilité
Acer Aspire V5 AMD

Architecturées autour des nouveaux coeurs Jaguar gravés en 28 nm, les plates-formes Temash, Kabini et Richland d’AMD trouvent place au sein des PC portables Acer Aspire E1 et V5, positionnés en entrée de gamme.

Dans le sillage de HP, Acer devient le deuxième constructeur à mettre officiellement en situation la nouvelle génération des processeurs mobiles d’AMD, avec des PC portables de 11,6 à 15,6 pouces positionnés en entrée de gamme, sous Windows 8, à partir de 399 euros TTC.

Il s’agit des modèles Aspire V5 et E1, déclinés en plusieurs configurations qui embarquent les nouvelles plates-formes Temash, Kabini et Richland présentées la semaine passée.

Dans une logique de rapport performance par watt appliquée à l’ensemble de son catalogue, AMD a retravaillé ses algorithmes d’allocation de puissance pour tirer un maximum de performance de chacun des composants sans relever leur enveloppe thermique.

Son égérie en la matière, c’est la dénommée Temash, architecture qui succède à Hondo avec comme principale avancée l’adoption de la gravure en 28 nm (processeurs Jaguar), contre 40 nm auparavant.

Elle est dite, à fréquence égale, deux fois plus efficace que l’actuel Intel Atom “Clover Trail”.

Parmi ses spécificités, l’affichage sans fil AMD Wireless Display (dont la latence serait “divisée par 4” par rapport à la technologie concurrente d’Intel) et le Lightning Bolt, qui combine, en un port USB 3.0, interface Thunderbolt et connecteur d’alimentation.

Illustration avec l’Acer Aspire E1, proposé en 14 ou 15,6 pouces (1366 x 768 points), avec jusqu’à 1 To de stockage sur disque dur, 2,1 à 2,4 kg sur la balance pour 25 mm d’épaisseur… et un large choix d’APU (processeurs tout-en-un).

En tête de liste, l’A4-1250 Temash, bicoeur à 1 GHz, doté de 1 Mo de cache L2 et d’une solution graphique Radeon HD 8250 (128 coeurs, 300 MHz, 512 Mo de GDDR5 dédiés), avec un support de la DDR3-1333 et un TDP annoncé à 9 W.

Il est possible d’opter pour une APU A6, pourvue de deux coeurs à 1,4 GHZ et 2 Mo de cache L2, avec un GPU dédié Radeon 8670M.

Dans une gamme supérieure se trouve l’APU Kabini E1, qui offre davantage de puissance de calcul, en contrepartie d’une consommation électrique relevée à 15 W… et une autonomie constructeur ne dépassant pas les 3h30.

Même constat pour l’Aspire V5, décliné en trois modèles qui varient par leur gabarit (20 à 23 mm d’épaisseur), la taille d’écran et l’éventuelle implémentation de la technologie tactile.

En 11,6 pouces (1366 x 768 points), on trouve le V5-122P, son disque dur de 500 Go et ses APU A4/A6, dans un châssis de 21 mm pour 1,38 kg.

En 14 pouces, le V5-452 embarque une APU A6 assortie d’un GPU Radeon HD 8750M et d’un disque dur de 1 To. Sa version tactile affiche plus de 2 kg au compteur.

Elle peut, comme le modèle V5-52 (15,6 pouces), être livrée avec une APU “Richland”, plus puissante, destinée en premier lieu aux PC de bureau.

acer-aspire-e1

* En illustration dans le corps de l’article, le modèle E1

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : armé pour choisir le bon microprocesseur ?

Crédit photos : Acer


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur