Acer privilégie Linux sur son netbook Aspire One

Mobilité

Acer arrive enfin sur le marché des ultra-portables économiques. Linux et Atom sont les armes du constructeur pour vendre 7 millions de machines.

Ce n’est pas une mais cinq versions* de l’Aspire One qu’Acer proposera dans le courant de l’été pour attaquer le marché du netbook ou MID (Mobile Internet Device), ces ordinateurs ultra portables économiques aux fonctionnalités concentrées sur la mobilité et la connexion Internet. Le premier modèle, doté de 8 Go de disque dur Flash, débarquera autour du 15 juillet prochain en France. Les suivants, équipés en disque traditionnels de 80 Go, arriveront pour la rentrée.

Toutes ces machines sont construites sur la plate-forme Intel Atom, officiellement lancée le 3 juin dernier. Gravé en 45 nanomètres, faiblement consommateur (2,5 W) et suffisamment véloce pour supporter un système comme Windows XP, le processeur a été développé pour répondre aux besoins de mobilité et de connectivité qui explosent avec le développement des réseaux sans fil.

C’est d’ailleurs l’embargo imposé par Intel qui explique l’absence de l’Aspire One au récent Medpi. “Nous avons choisi de développer l’Aspire One exclusivement sur l’Atom“, justifie Daniel Trachino, Directeur de la division grand-public Acer France. Exit donc le Celeron choisi par Asus qui a anticipé sur la sortie de l’Atom ou encore le VIA C7 pour le HP Mini Note ou l’Airis Kira 740.

Deux lecteurs de cartes Flash

Processeur Atom 1,6 GHz (N270) avec 512 Mo de RAM DDR2 533 MHz, chipset 945GSE Express, écran LED Backlight 8,9 pouces (262 000 couleurs) en 1024 x600 (affichage intégral en horizontalité de la plupart des pages Web), trois ports USB, port Ethernet, entrées/sorties audio et VGA, au format compact (24,9 x 17 x 2,9 cm)… Matériellement, l’Aspire One se distingue peu du reste des offres sur Atom.

Notons cependant la présence judicieuse de deux lecteurs de cartes Flash SD. L’un servira à étendre l’espace de stockage, tandis que l’autre sera utilisé pour les transferts de photos, vidéos et autres documents personnels. Baptisée MyDisk, la gestion du disque Flash (8 Go) et de son extension SD (par exemple 4 Go) sera transparente pour l’utilisateur qui ne verra au final qu’un seul volume de 12 Go.

Côté système, en revanche, Acer compte bien se distinguer de la concurrence. A l’heure ou nombre de constructeurs – à commencer par Asus avec l’EEE PC 900 – mettent en avant Windows XP, Acer mise sur Linpus Linux Lite. Dans une version optimisée. Acer ayant pris soin de développer les applications courriel et messagerie instantanée afin d’assurer un fonctionnement multicomptes (y compris pour l’IM qui supporte GoogleTalk, MSN, AIM et Yahoo Messenger).

15 secondes pour Linux contre 1 minute pour XP

Le navigateur Firefox a reçu un soin particulier afin d’assurer sa parfaite compatibilité avec les 100 sites les plus visités. La bureautique est assurée par la suite OpenOffice en version 2.3 pour le moment (alors que la 2.4 est disponible depuis mars). L’ensemble est proposé dans une ergonomie simplifiée et très accessible même pour les néophytes du système libre.

C’est bien le choix des performances qui a poussé Acer à préférer Linux. “Le temps de démarrage est de 15 secondes, et 5 secondes pour éteindre la machine, contre 1 minute ou plus et 30 secondes avec Windows XP“, justifie Daniel Trachino. Focus groupes à l’appui, “nous pensons que nos clients se tourneront à 80 % vers Linux“. Et pour accompagner sa démarche, le constructeur ouvrira, en juillet, un portail dédié à l’Aspire One où les utilisateurs viendront piocher pour mettre à jour les drivers ou installer de nouvelles applications.

Acer n’en proposera pas moins une version Microsoft Windows XP Home de l’Aspire One. Mais, à configuration matérielle équivalente, l’offre sera 50 euros plus chère et, selon Acer, moins performante. Au final, “ce sont les clients qui décideront.” Acer compte vendre 6 à 7 millions d’Aspire One en un an, dont 50 % en Europe et plus de 400 000 en France.

* Les 5 versions de l’Aspire One

Stockage OS Mémoire Batterie Prix Disponibilité
8 Go SSD Linpus Linux 512 Mo 3 cell (3 heures) 299 € juillet
80 Go DD Linpus Linux 512 Lo 6 cell (7 heures) 329 € août/septembre
80 Go DD Linpus Linux 1 Go 6 cell (7 heures) 349 € août/septembre
80 Go DD Windows XP 512 Mo 6 cell (7 heures) 379 € août/septembre
80 Go DD Windows XP 1 Go 6 cell (7 heures) 399 € août/septembre

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur