Acer prend la main sur StarVR et son casque de réalité virtuelle de conception française

MobilitéPoste de travail

Acer devient actionnaire majoritaire de la coentreprise StarVR, montée l’an dernier avec Starbreeze sur la base d’un casque de réalité virtuelle né en France.

Acer monte d’un cran dans la réalité virtuelle.

Le groupe taïwanais prend, à la faveur d’un investissement de 5 millions de dollars, le contrôle de la coentreprise StarVR qu’il avait créée l’an dernier avec Starbreeze, studio suédois spécialisé dans le divertissement.

Ce dernier affirme rester, malgré sa prise de recul, engagé dans le développement du casque* que les deux partenaires destinent essentiellement à des usages BtoB, parfois avec le grand public en bout de chaîne.

C’est le cas avec la compagnie IMAX, qui utilise aujourd’hui le casque – aux côtés du HTC Vive – dans des centres de divertissement à New York, Los Angeles et Shanghai, sur des licences comme « Star Wars », « La Momie » et « Les Lapins crétins ».

Starbreeze prévoit une exploitation similaire en marque propre à Stockholm et à Dubaï, en se basant notamment sur la technologie de parallaxe du studio belge Nozon, acquis voilà un an pour environ 7 millions d’euros.

starvr-casque

French Tech inside

La marque StarVR avait été adoptée en juin 2015, en remplacement d’InfinitEye, du nom de la start-up française sur laquelle Starbreeze venait de mettre la main.

Le premier prototype du casque – doté d’un écran en 1 024 x 768 pixels offrant un champ de vision horizontal à 120 degrés – avait vu le jour en 2011, sous l’impulsion de Lionel Anton, qui est toujours de l’aventure en tant qu’ingénieur hardware en chef.

Son associé Stéphane Portes est lui aussi resté dans la boucle, supervisant le projet depuis Taïwan.

La start-up avait fait le choix de travailler avec des lentilles de Fresnel, de type plan-convexe et dont la conception permet d’obtenir une courte distance focale pour une large diamètre, sans le poids et le volume nécessaires à une lentille standard, le tout pour un moindre coût.

Début 2013, le champ de vision du casque avait officiellement été porté à 210 degrés, sur deux écrans de 7 pouces en 1 280 x 800, contre 640 x 480 par œil pour l’Oculus Rift à l’époque).

Sur la dernières version du casque, on est passé à la QHD (2 560 x 1 440 par œil) sur deux écrans de 5,5 pouces, avec un système de suivi des mouvements de la tête à 360 degrés.

Pour Starbreeze, la transaction avec Acer intervient quelques semaines après une relocalisation du Nasdaq First North vers le Nasdaq Stockholm, dans l’optique d’avoir « davantage de visibilité » auprès des investisseurs.

Dans la lignée de cette opération, le CEO de Starbreeze a renforcé sa position, montant, par échange d’actions, à 8,51 % des droits de vote.

acer-hmd
Acer joue sur un autre tableau, avec un casque sous Windows Mixed Reality.

* Starbreeze conserve d’ailleurs les droits de propriété intellectuelle sur le casque et l’ensemble des marques commerciales associées. Aux termes de la coentreprise, le studio suédois partage la R&D avec Acer, qui fabrique le produit.

Crédit photo : StarVR


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur