Acquia lève 50 millions de dollars pour sa plate-forme CMS

EntrepriseLevées de fonds
acquia-levee-fonds
2 2

L’éditeur américain, spécialiste Drupal, va consolider son portefeuille de services aux entreprises en investissant dans des secteurs-clés comme le big data et le commerce.

Accroître sa puissance commerciale et marketing, développer son réseau de distribution et augmenter ses investissements dans des domaines-clés comme le big data ou la fidélisation client : tels sont les principaux objectifs d’Acquia après son 6e tour de table (« Series F »).

L’éditeur américain, qui gère une plate-forme cloud permettant d’exploiter le CMS open source Drupal, a obtenu une enveloppe – sans précédent – de 50 millions de dollars. Déjà impliquée dans le financement de Docusign (signature électronique), SugarSync (stockage en ligne) et Vlingo (reconnaissance vocale), la structure de capital-investissement Sigma Partners a remis au pot, au même titre que Tenaya Capital, North Bridge Venture Partners et Investor Growth Capital.

Cette opération porte à 118,5 millions de dollars le total des sommes injectées dans la société depuis sa prise d’exercice en 2007. Elle est marquée par l’entrée au capital de New Enterprise Associates (NEA), qui a déjà réalisé plusieurs investissements dans l’open source (MongoDB, Mulesoft) et le SaaS (Box, Salesforce). General partner chez NEA, Ravi Viswanathan rejoint pour l’occasion le conseil d’administration d’Acquia… qui franchit là une étape supplémentaire vers l’IPO que vise Dries Buytaert, cofondateur et actuel directeur technique (l’autre cofondateur, Jay Batson, a pris ses distances en 2012).

Cette levée de fonds fait écho à celle annoncée au début du mois par Automattic. L’éditeur américain, qui a pris sous son aile le système ouvert de gestion de contenus WordPress.com, a obtenu 160 millions de dollars. Une somme qui sera exploitée essentiellement pour monter des offres verticalisées, en l’occurrence des « packs métiers » à destination des écoles ou encore de l’hôtellerie-restauration.

Acquia aborde indirectement cette question du ciblage sectoriel dans le cadre d’une approche plus globale qui touche, au-delà du marketing, au commerce, au service client et aux techniques d’engagement des utilisateurs. Dans une contribution blog, Dries Buytaert évoque « la consolidation d’un modèle économique unique […] qui trouve ses racines dans l’open source« . Des propos approfondis dans le communiqué officiel : Acquia va consolider son portefeuille de services aux entreprises et aux développeurs Drupal.

Il s’agira également de renforcer la gamme de solutions unifiées CMS/communautés/e-commerce pour créer des contenus riches et multicanaux. L’expansion à l’international se poursuivra en parallèle, essentiellement dans la région Asie-Pacifique et en Europe, où Acquia compte des clients de renom comme Ericsson, Mercedes-Benz et Sage.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : êtes-vous au point sur les CMS open source ?

Crédit illustration : donskarpo – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur