Acquisition de Dropcam par Nest Labs : Google à l’assaut de la domotique

MarketingPublicitéRégulations

Nest Labs, société entrée dans le giron de Google en 2013, s’offre la startup Dropcam, spécialisée dans les caméras connectées. Google fait ainsi un pas de plus vers le foyer et la domotique.

Nest Labs met la main sur la startup Dropcam, comme l’indiquent les deux parties sur leurs sites respectifs. Le montant de la transaction n’a pas été divulgué, même s’il est estimé à 555 millions de dollars en numéraire. L’équipe de Dropcam devra rejoindre le quartier général de Nest Labs à Palo Alto.

Dropcam est spécialisée dans la conception de caméras connectées en Wi-Fi au réseau local et à internet. Des produits qui viennent s’ajouter au thermostat « intelligent » et au détecteur de fumée connecté que propose Nest Labs, société fraîchement acquise par Google pour la somme de 3,2 milliards de dollars.

Les caméras IP (Internet Protocol) de Dropcam permettent de filmer l’intérieur du domicile. Les flux vidéo en provenance de la maison sont hébergés sur des serveurs de cloud computing afin de permettre aux propriétaires de jeter un oeil à distance à leur domicile depuis n’importe quel appareil connecté à internet.

Or, mieux que n’importe quelle autre société, la firme de Mountain View connait la valeur des données. Avec l’acquisition de Nest Labs, qui à son tour, s’empare de Dropcam, Google met indirectement la main de multiples informations relatives aux modes de vie des clients de ces deux sociétés. Quand les clients se trouvent-ils à leur domicile ? Quelles pièces occupent-ils principalement ? Autant de questions qui permettent potentiellement d’alimenter les algorithmes de Google pour le ciblage publicitaire.

Des questions riches de sens pour le business de Google, mais aussi des réponses de Matt Rogers, cofondateur de Nest Labs, qui tient à rassurer ses clients et ceux de Dropcam. Suite à l’acquisition de sa société par Google, celui-ci avait martelé que les données des utilisateurs ne seraient pas partagées avec Google. Il réitère ses dires pour Dropcam. « Une fois que l’affaire sera conclue, nous appliquerons à Dropcam la manière dont nous faisons des affaires du côté de Nest. Cela inclut la façon dont nous gérons tout, du support client à la vie privée des clients. Comme pour les données des clients de Nest, la politique de confidentialité de Nest s’appliquera à Dropcam, ce qui signifie que les données ne seront partagées avec personne (y compris Google) sans l’autorisation du client. Nest a un modèle d’affaires payant et les annonces publicitaires ne font pas partie de notre stratégie. En acquérant Dropcam, nous allons appliquer cette même politique à Dropcam aussi.»

Malgré ces déclarations, on gardera à l’esprit qu’en janvier 2013, Google avait indiqué dans un document destiné à la SEC (Securities and Exchange Commission) vouloir étendre à l’avenir la publicité au-delà des smartphones et des ordinateurs, citant les thermostats comme exemples.

Google_SEC_2013

Reste à comprendre la stratégie suivie par Google. La société largement connue pour son moteur de recherche désire se diversifier. En témoigne son acquisition en 2013 de Boston Dynamics, société spécialisée dans la robotique, qui signe la volonté du groupe d’investir le monde réel. Les acquisitions de Nest Labs et de Dropcam renforcent cette volonté d’accompagner son développement dans l’ère numérique avec du hardware. Elles signent également le désir de Google d’être présent dans l’internet des objets et plus particulièrement dans la domotique, un domaine amené à exploser dans les années à venir. Associés à un environnement applicatif géré par Android, les appareils connectés de Dropcam et Nest Labs peuvent s’inscrire dans des scénarios de contrôle du domicile : ouverture d’une fenêtre en fonction de la température et surveillance de cette fenêtre via la caméra qui pourra détecter une intrusion.

Paradoxalement, l’entrée de Nest Labs et de Dropcam dans le giron de Google réunira trois anciens employés d’Apple sous la bannière de Google : Andy Hodge de Dropcam et les deux co-fondateurs de Nest Labs : Tony Fadell et Matt Rogers.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur