Acquisition de Launchpad Toys : Google se tourne vers les plus jeunes

EntrepriseFusions-acquisitionsStart-up

Google se tourne vers les enfants en faisant l’acquisition de la start-up Launchpad Toys.

Google vient de faire l’acquisition de Launchpad Toys, une start-up basée à San Francisco.

La jeune pousse s’est fait connaître grâce à ses applications mobiles destinées aux enfants. Parmi celles-ci, il y a l’application à réalité augmentée TeleStory. Mais c’est Toonstatic qui est de loin son application la plus populaire. Elle permet aux plus jeunes de créer leur propre dessin animé afin de raconter une histoire et de la partager. Conçue spécifiquement pur l’iPad, elle est passée de payante à gratuite.

Sur la page d’accueil de son site, Launchpad Toys se réjouit d’entrer dans le giron de la firme de Mountain View : « Launchpad Toys rejoint Google pour créer des outils de créativité encore plus étonnants pour les enfants. Aujourd’hui, nous avons rendu nos jouets numériques et outils gratuits pour tous les enfants créatifs, partout dans le monde. Demain … eh bien, il nous tarde d’en dire plus

Ni Google, ni Launchpad Toys n’ont en effet donné d’indications sur les prochaines étapes de cette acquisition.

Celle-ci n’a finalement rien de surprenant, puisque Google a déjà largement montré son intérêt pour les plus jeunes. En témoigne son programme de Chromebook à destination des écoles (avec un million vendu au second trimestre 2014), mais aussi le possible lancement d’une version de YouTube adaptée au enfants de moins de 12 ans.

Cette tendance se confirme plus globalement au niveau de la sphère IT. Ainsi, le 30 janvier dernier, c’est Twitter qui lançait Vine Kids, une application à destination des enfants de moins de 5 ans qui regroupe des vidéos adaptées et sélectionnées par les équipes de Vine.

Reste à savoir si biberonner les plus jeunes avec des applications mobiles n’est pas néfaste pour leur développement.

Basée à San Francisco, Launchpad Toys a été créée en 2010. Dès 2011, elle a été soutenue financièrement par la société américaine de financement Y Combinator. Des investisseurs de haut rang tels que Biz Stone (le cofondateur de Twitter) ont également participé à son essor.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur