Adblock Plus : échange publicité contre donations

E-paiementMarketingPublicité
adblock-plus-flattr
0 4

Adblock Plus s’associe à la start-up suédoise Flattr, spécialisée dans la donation en ligne, pour monter un système de rémunération directe des éditeurs.

Les internautes sont-ils prêts à rémunérer les producteurs des contenus qu’ils consultent en échange d’une expérience sans publicité ?

Eyeo veut croire que oui.

L’éditeur allemand à l’origine d’Adblock Plus s’est associé à la start-up suédoise Flattr, qui exploite un système de donation en ligne.

Revendiquant « 30 000 créateurs financés » depuis le lancement de son service en 2010, elle s’était distinguée en permettant à WikiLeaks de continuer à recevoir des dons après le blocage des versements par PayPal, MasterCard et Visa.

Le partenariat avec Eyeo donne naissance à la solution Flattrplus., pour l’heure encore au stade de la bêta, avec un lancement prévu cette année, selon TechCrunch.

Une fois leur compte ouvert, les internautes définissent un budget mensuel qu’un algorithme répartit automatiquement en fonction des sites visités. Au passage, Flattr et Adblock Plus prélèvent une commission de 10 %.

Ce modèle de rémunération directe représente, selon Peter Sunde, ce que le Web était supposé devenir à l’origine.

L’intéressé, cofondateur de Flattr et connu comme l’un des artificiers de la plate-forme The Pirate Bay, estime que « la qualité du contenu sur le Web a été sacrifiée avec le modèle publicitaire ». Il ajoute : « Si nous voulons inverser cela, il nous faut nous baser sur l’engagement des utilisateurs plutôt que simplement sur des visites ».

D’après le Wall Street Journal, le projet est en gestation depuis plusieurs années. Signe d’une réflexion à long terme, Eyeo a pris une participation minoritaire dans Flattr.

Restent plusieurs obstacles, dont celui de convaincre les éditeurs d’intégrer Flattrplus sur leur(s) site(s). Quant à l’adhésion des utilisateurs, Flattr se veut optimiste, à l’appui d’un sondage réalisé sur Twitter : sur 238 personnes, 8 % sont prêtes à payer 20 euros par mois pour une expérience sans pub ; ils sont 28 % à accepter de débourser 10 euros ; 43 %, à dépenser 3 euros.

À en croire Ben Williams, directeur de la communication d’Adblock Plus, il existe une véritable demande en ce sens. Elle émane essentiellement des utilisateurs qui bloquent toute la publicité, y compris celle qu’Eyeo classe par défaut en liste blanche.

Ces derniers sont de plus en plus nombreux si on se réfère au dernier pointage d’Ipsos pour l’Internet Advertising Bureau. En France, 30 % des internautes utiliseraient un bloqueur de pub sur au moins un appareil.

À voir en complément, une interview de Cédric Vandervynkt. Le directeur général Europe du Sud de Criteo aborde notamment la question du blocage publicitaire.


Crédit photo : Robert Kneschke – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur